Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Jeux olympiques, ski de fond, ski nordique, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Jeux olympiques de 2026 : demain, le jour J

JEUX OLYMPIQUES – Lundi, le Comité international olympique doit désigner la ville qui organisera, en 2026, les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver. Deux villes sont candidates : Milan-Cortina d’un côté et Åre-Stockholm de l’autre.

 

Où se dérouleront les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver en 2026 ? Qui succédera à Pékin 2022 ? Réponse demain, en fin d’après-midi.

Lundi, les membres du Comité international olympique sont convoqués à Lausanne, en Suisse, en vue de la 184e session à Lausanne, en Suisse.

Il ne reste que deux candidats en lice : Milan-Cortina d’un côté et Åre-Stockholm de l’autre.

L'article continue sous la publicité
pub

 

De moins en moins de candidats

Pourtant, au début, ils étaient beaucoup plus nombreux à rêver des anneaux. Sauf que depuis plusieurs années, le nombre des prétendants n’a cessé de diminuer.

Sapporo (Japon) qui a reçu les JO en 1972, était ainsi intéressée. Mais, en 2018, l’île d’Hokkaido a subi d’énormes dégâts provoqués par un séisme lors duquel 41 personnes avaient péri. Elle a préféré renoncer.  « 2030 serait une date préférable pour accueillir les Jeux », avait alors déclaré  Akihiro Okumura, le porte-parole nippon.

Par référendum, les habitants de Calgary avaient, eux, voté non, mardi 13 novembre, à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver en 2026. Le résultat avait été sans appel. Sur un total de 304 774 bulletins recensés, le rejet avait atteint 56,4% des suffrages.

Même rejet populaire à  Schladming/Graz en Autriche. Sion a pareillement dit non.

L'article continue sous la publicité
pub

Et Barcelone, un temps partante, a renoncé.

Enfin, le CIO avait écarté la ville turque d’Erzurum.

 

Italie ou Suède ?

Dès lors, l’Italie rêve de devenir le centre du monde sportif pour la troisième fois après Cortina 1956 et Torno 2006.

Pas moins de 16 champions olympiques et paralympiques feront le déplacement sur les bords du lac Léman : Alberto Tomba, Armin Zoeggeler, Federico Pellegrino, Michela Moioli, Sofia Goggia, Elisa Confortola, Arianna Fontana, Giacomo Bertagnolli, Manuela Di Centa, Francesca Porcellato …

L'article continue sous la publicité
pub

Le président du conseil des ministres, Giuseppe Conte, le président du Comité olympique transalpin, Giovanni Malagò, le président de la fédération italienne de ski et les édiles régionaux seront, eux aussi, du voyage.

Même mobilisation du côté de sa Suède qui, on s’en rappelle, a un temps hésité avant de s’engager officiellement. Pour rassurer une population plus que frileuse, le comité olympique suédois avait dû proposer un projet avec un budget limité, profitant des installations du nordique à Falun, de celles pour l’alpin, le ski freestyle et le snowboard à Åre, tandis que les épreuves de luge et de bobsleigh pourraient être organisées en Scandinavie. Le gouvernement avait alors approuvé le dossier, rendant la candidature de la Suède officielle. 

Ce serait la première fois que la Suède organise les Jeux olympiques d’hiver. Pour rappel, elle n’a organisé jusqu’ici qu’une campagne olympique : celle de l’été 1912. Avec les conditions changeantes du CIO, le pays vise aussi à proposer un projet économique et durable. 

 

Lundi 24 juin, il sera possible de suivre la longue journée suisse en streaming grâce au signal mis à disposition par Olympic Channel, en se connectant au lien  https://www.coni.it/it/134th-ioc-session.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Le programme

Le déroulé de la journée

  • 09h00 : Présentation technique Äre-Stockholm
  • 10h45 : Présentation technique Milan-Cortina
  • 13h45: Ouverture officielle de la session du CIO
  • 14h00 : Présentation finale de la candidature de Åre-Stockholm
  • 14h45 : Présentation finale de la candidature Milan-Cortina
  • 16h00 : Vote
  • 18h00 : Annonce officielle du gagnant

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI

Saut à ski

Durant les Mondiaux d'oberstdorf, le Norvégien Halvor Egner Granerud avait été testé positif à la. Covid-19. Samedi, il a déclaré ne pas avoir retrouver...

Ski de fond

14:02. Et de deux pour Iris Pessey ! Lauréate de la Fossavatn Skate ce jeudi, la fondeuse haut-savoyarde, actuellement coach des biathlètes juniors britanniques,...

Saut à ski

11:15. Cet hiver, la sauteuse à ski japonaise Sara Takanashi, a réalisé une grande saison, remportant deux médailles lors des Mondiaux d’Oberstdorf (Allemagne) et...

Ski de fond

Avec pas moins de cinq podiums à son actif, plusieurs équipes se verraient bien accueillir la fondeuse norvégienne.

Biathlon

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l'entraîneur tricolore du tir norvégien, revient sur la saison historique réalisée par ses biathlètes. Le...

Biathlon

Le biathlète jurassien Martin Bourgeois-République, 21 ans, sort d'un hiver international, ramassé entre les mois de janvier et de mars, marqué par une inquiétante...

Ski de fond

Quelques jours après avoir parcouru 610 kilomètres en 31 heures, le fondeur norvégien Joar Thele se confie à Nordic Magazine sur un incroyable week-end.

Ski de fond

Tous les jours, Nordic Magazine retrace la saison 2020/2021 des fondeurs français à travers 10 clichés. Ce samedi, l'hiver du Savoyard Renaud Jay est...