Jeux olympiques : les adversaires de Sion pour 2026

Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympique, Jo d hiver, Montagne, Nordic mag, Dario Cologna, Cologna, SImen Hegstad Krueger, Krueger, Spitsov

JEUX OLYMPIQUES – On connaît désormais les villes qui ont déposé leur candidature pour l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2026. Parmi elles, Sion.

 

Les Jeux olympiques de Pyeongchang sont à peine terminés que déjà, le Comité international olympique regarde vers l’avenir. En l’occurence, 2026.

Neuf villes de sept pays ont officialisé leur souhait d’organiser pour les JO d’hiver. Il s’agit de  Graz (Autriche), Calgary (Canada), le Tyrol avec Cortina d’Ampezzo et Milan-Turin (Italie), Sapporo (Japon) qui a reçu les JO en 1972, Stockholm (Suède), Erzurum (Turquie) et Sion (Suisse).

 

Projets olympiques pour Sion

Jeux olympiques, ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Lieux d’implantation des épreuves (source : Sion 2026)

La capitale valaisane qui a déjà connu plusieurs échecs (dont le dernier pour les JO de 2006 attribués à Turin) connaît donc désormais ses adversaires. Les Comités nationaux olympiques avaient jusqu’au 31 mars pour annoncer leur intérêt par écrit au CIO. Ce que Swiss Olympic avait fait en novembre 2017. « Nous sommes ravis de constater que des pays de différents continents, dont plusieurs d’Europe, se lancent dans la course», explique le président de Swiss Olympic et de l’Association Sion 2026, Jürg Stahl, dans un communiqué.

 

Décision à l’automne 2019

Toutes ont débuté la première phase de dialogue qui doit durer jusqu’en octobre 2018. Ensuite, elles devront suivre la procédure de candidature officielle devant s’achever en septembre 2019. « Notre objectif n’est pas seulement d’avoir un nombre record de candidatures. Ce que nous voulons au final, c’est choisir la meilleure ville possible pour l’accueil des meilleurs Jeux olympiques d’hiver pour les meilleurs athlètes de la planète», a déclaré le président du CIO, Thomas Bach, à l’AFP.

C’est à l’automne 2019, lors de la session du Comité international olympique à Milan, que la Suisse (et les autres nations) sera fixé.

Lausanne, Oslo, Munich et Innsbruck avaient un temps été intéressées. Elles ont préféré renoncer.

 

Photo : NordicFocus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.