Jeux olympiques : les primes vont augmenter

Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympique, Jo d hiver, Montagne, Nordic mag

JEUX OLYMPIQUES – Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé la revalorisation des primes de l’Etat qui seront versées aux athlètes médaillés de l’été comme de l’hiver, à leurs guides mais aussi à leur encadrement.

 

Les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang ne seront pas traités différemment que ceux, d’été, de Rio. Mardi soir, le gouvernement a annoncé, dans un communiqué de presse, « la défiscalisation à titre exceptionnel des primes des médaillés ». Mardi dernier, la commission des finances de l’Assemblée nationale avait déjà adopté cette exonération.

La députée LRM Perrine Goulet avait en effet présenté un amendement au projet de budget 2019. Son collègue apparenté PS, Régis Juanico, avait prôné la même exonération, comme nous l’indiquions le 5 octobre dernier.

 

Le fronde des sportifs

En fait, cette réaction du monde politique faisait suite à la colère de deux champions qui avaient brillé en Corée du Sud. Les vingt-six médaillés des Jeux olympiques de Pyeongchang devaient payer des impôts sur leurs primes. Le quintuple champion olympique Martin Fourcade et l’octuple championne paralympique Marie Bochet avaient alors écrit en juin une lettre à la ministre des Sports Laura Flessel. Ils avaient ensuite interpelé Roxana Maracineanu dès son arrivée au gouvernement. Ils déploreraient que les JO d’hiver ne bénéficient pas de la même défiscalisation que ceux d’été.

Ils avaient reçu le soutien de Michel Vion, président de la Fédération française de ski.

«  Le gouvernement a été sensible à la situation financière délicate de certains sportifs bénéficiaires ainsi qu’à l’appel à l’équité de traitement entre tous les artisans des succès sportifs français aux Jeux d’été comme d’hiver », explique le ministère des Sports.

Il annonce, à partir de Tokyo 2020, la revalorisation des primes de l’Etat qui seront versées aux athlètes médaillés de l’été comme de l’hiver, à leurs guides mais aussi à leur encadrement. « La revalorisation de ces primes bénéficiera en priorité aux athlètes dont la situation financière est la plus fragile, termine le gouvernement. Pour la première fois depuis 2008, les primes seront revues à la hausse. » Aucun chiffre n’a été donné.

Jusqu’ici, une médaille d’or donne droit à 50 000 euros, une d’argent à 20 000 euros et une de bronze à 13 000 euros.

 

Photo : NordicFocus

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.