JO : Annecy or not Annecy ?

La ville sud-coréenne de Pyeongchang est favorite pour l’attribution, mercredi à Durban, des Jeux olympiques d’hiver 2018. Munich n’est pas loin derrière, tandis qu’Annecy fait figure d’outsider.. Mais le camp français veut encore croire que le Comité international olympique (CIO) choisira la capitale de la Haute-Savoie. David Douillet, secrétaire d’État aux français de l’étranger et double champion olympique de judo et Jean-François Lamour, ex-ministre des sports et double champion olympique de sabre sont de la partie et joueront de leur entregent pour servir la cause française. Les athlètes ne sont pas en reste : ainsi, le rugbyman des Sharks de Durban, ancien du RC Toulon, Ross Skeate, a apporté toute sa puissance derrière la candidature française, au même titre que la prometteuse patineuse sur glace de 11 ans, Julia Durant. Les deux champion ont exprimé leur plein soutien à la vision d’Annecy pour des Jeux authentiques, au cœur des montagnes, conçus avec les athlètes pour le bien des sports d’hiver et du mouvement olympique. Localement, Sandrine Bailly a fait le déplacement. Jason Lamy-Chappuis a dit son envie « Je suis à fond derrière la candidature d’Annecy car elle représente un vrai retour aux sources après les J.O. de 1924 à Chamonix. C’est aussi selon moi le projet le plus authentique, le plus tourné vers la nature, la montagne. Annecy 2018 seraient des Jeux chaleureux, à taille humaine. » Le président sud-coréen, Lee Myung-bak, a fait le déplacement en Afrique du Sud, de même que le président allemand, Christian Wulff, qui interviendra lors de l’audition du matin. Nicolas Sarkozy, ne fera pas le voyage de Durban. A sa place, le Premier ministre, François Fillon, devra convaincre les membres du CIO des atouts français. 

Le sort sera jeté ce mercredi en fin d’après-midi.

Reportage sur BFM TV :