JO | Biathlon – L’or de la mass-start pour Fourcade devant Schempp

biathlon, ski de fond, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

JO | Biathlon – Martin Fourcade a remporté la mass-start des Jeux olympiques de Pyeongchang au sprint devant l’Allemand Simon Schempp. Emil Svendsen s’est emparé du bronze après une belle bagarre.

 

Il y a quatre ans à Sochi, la mass-start olympique avait échappé à Martin Fourcade pour quatre petit centimètres au bénéfice d’Emil Svendsen. Mais ce dimanche, ce sont bien 14 cm qui ont tourné en faveur du Français.

Martin Fourcade a devancé d’une poussière de seconde l’Allemand Simon Schempp au terme d’un finish extrêmement disputé. Le Français décroche son quatrième titre olympique sur cette mass-start, son deuxième à Pyeongchang après l’or de la poursuite.

Mais rien ne fut simple pour le patron du biathlon mondial. Pénalisé d’une faute d’entrée de jeu, Fourcade a ensuite serré les boulons au tir pour reprendre les rennes de l’épreuve, accompagné par deux Allemands : Simon Schempp et Erik Lesser. Ce dernier sortait deux balles sur le dernier tir quand les deux premiers faisaient également un tour de pénalité et ne quittaient plus jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

L’or au bout du suspens

 

Avec ce nouveau titre olympique décroché au bout du suspens, Martin Fourcade entre un peu plus encore dans la légende de son sport et dans celle du sport français. Derrière le duo franco-allemand, le Norvégien Emil Svendsen, tenant du titre, a arraché le bronze devant Eric Lesser et Benedikt Doll.

biathlon, ski de fond, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

Comme lors du relais en ski de fond ce matin, c’est toute l’équipe de France qui a fêté cette récompense dans l’aire d’arrivée. Car cette médaille d’or est aussi celle des techniciens, celle du staff et vient saluer des années de travail, souvent dans l’ombre…

La course fut malheureusement plus difficile pour les bleus. Antonin Guigonnat 19e à 15/20, Simon Desthieux 22e à 15/20 et Quentin Fillon-Maillet ont connu une mass-start moins heureuse que leur leader.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.