JO | Biathlon – Marie Dorin-Habert raccrochera à Oslo

biathlon, ski de fond, saut à ski, saut, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

JO | Biathlon – C’est le plus beau palmarès du biathlon féminin qui raccrochera les skis en fin de saison : Marie Dorin-Habert tirera sa révérence à Oslo.

Marie Dorin-Habert va mettre un terme à sa fabuleuse carrière. La pétillante biathlète des Sept Laux installée dans le Vercors avec son mari Loïs et leur fille Adèle va raccrocher la carabine à la fin de saison. Conformément à ce qu’elle exprimait en octobre dernier lors de la journée J-100 avant les Jeux de Pyeongchang. A 31 ans, c’est tout simplement le plus gros palmarès du biathlon féminin français qui prend sa retraite sportive.

 

Son palmarès est incroyable :

Au-delà de ses résultats incroyables au sein d’une équipe de France exceptionnelle, Dorin-Habert, c’est aussi un caractère, une chic fille, sympa, intelligente et cultivée, curieuse, drôle, cash, sensible (très sensible surtout sur les podiums olympiques), une belle plume (les lecteurs de Nordic Magazine en savent quelque chose), une maman soucieuse mais aussi un tempérament de gagnante.

 

biathlon, ski de fond, saut à ski, saut, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

Avec Anais Chevalier, Justine Braisaz et sa grande copine Anaïs Besccond, Marie Dorin-Habert a réalisé son rêve : décrocher une médaille olympique avec le relais dames.

 

Si tout n’a pas été rose cet hiver  où elle est passée à deux doigts de la rupture, la quadruple médaillée olympique a su faire une pause au meilleur moment pour recharger les batteries mentales et physiques…

Dans le doute tout l’hiver, la Dauphinoise a trouvé les ressources et fait les bons choix d’impasse et de période de repos pour arriver sur ces troisièmes Jeux olympiques au meilleur de sa forme… et de sa motivation.

Sa 4e place au sprint l’a parfaitement lancée dans cette olympiade coréenne où, même si elle n’a pas trouvé le chemin du podium en individuel, elle a participé aux deux succès collectifs (l’or du relais mixte et le bronze du relais dames) en assurant à chaque fois une prestation de très haut niveau. Confirmant au passage ses dispositions à se transcender pour les autres. Pour le collectif.

Retrouvailles et au-revoir à Oslo

Sa joie fut d’ailleurs aussi intense pour Anaïs Bescond qui cueillit la bronze de la poursuite que si c’est elle qui avait pris la médaille… C’est beaucoup dire sur le caractère de cette jeune maman. C’est qu’avec la Jurassienne, elle a passé une grande partie de sa carrière faite de hauts et de bas : elle sera avec la Morberande à Kontiolahti après les Jeux, là où toutes deux avaient brillé en mondiaux jeunes, il y a une quinzaine d’années !

 

Ensuite mi-mars, ce seront les retrouvailles avec Oslo, la Mecque du nordique mondial. Sur la colline d’Holmenkollen, Dorin-Habert avait remporté six médailles en six courses dont trois titres, une incroyable razzia digne des plus grands exploits de l’histoire du biathlon. Et toujours en toute simplicité et humilité. C’est que la petite blonde connaît le biathlon comme sa poche. Connaît l’imprévisibilité de son sport où la remise en question est permanente, sous peine de passer de la lumière à l’ombre en un passage face aux cibles…

Ce sport qui lui « a tout donné en 15 ans » restera à jamais en elle. Avec son mari et leur grand copain Robin Duvillard, Marie ouvrira à l’automne prochain Ze Camp, une structure d’accueil mêlant hébergement et stages sportifs au coeur du Vercors et à proximité de la piste de Corrençon-en-Vercors qui n’a pas fini de voir passer les Français en stage qui n’auront plus à chercher d’hébergements… Pour la plus grande joie de Marie Dorin-Habert qui veut désormais transmettre sa passion et ses connaissances dans son sport qu’elle a pratiqué à l’excellence. Le biathlon français a là une belle ambassadrice qui va aussi beaucoup lui manquer !

Photo : NordicFocus/Agence Zoom

Lire aussi : Marie Dorin, portrait d’une maman championne

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.