JO : Martin Fourcade et ses médailles d’or

JO/BIATHLON – Désormais à égalité avec le grand Jean-Claude Killy en termes de titre olympique, retour sur les trois titres qu’a obtenus Martin Fourcade en trois olympiades.

 

Des Jeux de Vancouver à ceux de Pyeongchang en passant par Sochi, Martin Fourcade répond présent sur les olympiades et rapporte à la France des titres et des médailles importants. Sa réussite dans ces événements et sa force de conviction l’ont amené au sommet de l’Olympe à trois reprises et ont confirmé son statut de leader du biathlon mondial au fil des années.

Vancouver 2010 : une médaille d’argent

L’équipe de France de biathlon se rend au parc olympique de Whistler avec des ambitions certaines. Et avec  un jeune Catalan dans ses rangs, par la même occasion frère de Simon Fourcade et alors peu reconnu. Après le titre de Vincent Jay sur le sprint, c’est le Pyrénéen qui va s’illustrer. Sur la mass-start, le tricolore crée la surprise en allant chercher la médaille d’argent, s’immisçant sur le podium entre le Russe Evgeny Ustyugov, champion olympique, et le Slovaque Pavol Hurajt.

Sochi 2014 : deux en or et une en argent

Tout a changé aux Jeux olympiques de Sochi en 2014. Le 8 février, Martin Fourcade prend part au sprint en tant que favori et double vainqueur de la coupe du monde. Il termine sixième et échoue sur une épreuve remportée par la légende norvégienne Bjoerndalen.

Deux jours après, le biathlète catalan a soif de revanche et ira s’imposer sur la poursuite devant le tchèque Ondrej Moravec et son compatriote Jean-Guillaume Béatrix.

Un premier titre sur un exercice que le stratège biathlète de Font-Romeu aime particulièrement. Il reprend au fil des tours et des tirs ses adversaires et relèguera Bjoerndalen au pied du podium.

Ondrej Moravec, Martin Fourcade et Jean-Guillaume Béatrix, le podium de la poursuite olympique de Sochi

Le 13 février 2014, Martin Fourcade se rend de nouveau sur le stade de biathlon Laura de Sochi. Cette fois-ci, il va s’élancer pour l’individuelle. Dans cette saison qu’il gère de main de maître, le biathlète va continuer sa marche en avant sur les pistes russes. Il remporte la course devant l’Allemand Erik Lesser et le local Evgeniy Garanichev. C’est un deuxième titre consécutif pour le chef de file de l’équipe de France.

Martin Fourcade entouré de Garanichev et Lesser.

Après ses deux titres, le double champion olympique connaît une petite déception. Il se fait battre d’une spatule de ski par le Norvégien Emil Svendsen sur la mass-start. Après une course passée en sa compagnie, la dernière ligne droite n’a pas joué en la faveur du biathlète français qui échoue de peu au triplé historique en individuel.

Emil Svendsen et Martin Fourcade à la lutte pour le titre…

Pyeongchang 2018 : déjà une en or

Cette fois-ci Martin Fourcade arrive en étant sextuple vainqueur de la coupe du monde. Il est le grand favori, mais a dans son rétroviseur un adversaire de taille en la personne de Johannes Boe. Le porte-drapeau de la délégation Française en Corée du Sud va chercher le titre sur la poursuite. Un scénario qui nous rappelle celui de Sochi où Martin avait déçu sur le sprint et s’était repris complètement sur la poursuite.

Auteur d’une course impressionnante de sang-froid et de rapidité et ce, malgré un 19 sur 20, le biathlète français va s’imposer devant la surprise suédoise Sebastian Samuelsson et l’Allemand Benedikt Doll. Il rejoint Jean-Claude Killy, triple champion olympique il y a 50 ans à Grenoble, grâce à ce nouveau titre sur la poursuite.

Martin Fourcade avec le drapeau Français à l’arrivée de la poursuite de PyeongChang


Le podium de la poursuite de Pyeongchang avec Sebastian Samuelsson (SUE), Martin Fourcade (FRA), Benedikt Doll (ALL)

Suite de l’histoire lors de l’individuelle le 15 février.

 

Photos : Agence Zoom et NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.