JO | Plateau télé #12 : biathlon et combiné à l’apéro

Combiné, Lamy Chappuis, jo hiver, Pyeongchang, sport, olympique

Biathlon, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

 

Au risque de se répéter, de faire du réchauffé, il est impossible de passer à côté des sensations générées par le biathlon. Les alpins ont bien tenté de créer l’événement, nous étions déjà dans le canapé pour assister au sacre de l’un d’entre eux… Premières frustrations.  Quelques foutus centièmes viennent briser nos désirs. Rageant !

Place au combiné. Les sauts s’enchaînent. Réussis pour nos athlètes.
Tous élèvent leur niveau, réalisent le saut que nous attendions… Les adversaires aussi !
Maxime Laheurte douche un peu notre optimisme aveuglé. Sa lucidité au micro fait craindre une indésirable place hors podium.

Hockey, short track, retour sur les disciplines alpines… permettent de patienter, mais que c’est long !

Dans nos canapés, nous avons choisi notre stratégie, ce sera combino-apéro... Antoine Gérard, à l’instar de ce que le jeune véternat sait faire, prend un départ canon.
Nous suivons l’évolution des écarts, un œil sur l’écran TV, l’autre sur le live de la FIS.
Quel premier tour ! Inutile de sortir la calculette, les calculs sont d’une facilité déconcertante. L’équation est simple, 20 secondes gagnées sur les 2,5 premiers kilomètres, le tout multiplié par le nombre de tours. Les médailles sont sous les skis de nos mousquetaires. C’est certain, nous n’avons aucun doute !

Combiné, Lamy Chappuis, jo hiver, Pyeongchang, sport, olympique, Antoine Gérard

Antoine Gérard (FRA) –  Thibaut/NordicFocus.

 

C’est tellement simple lorsqu’on est dans son canapé, bien au chaud avec des « y a qu’à » et des « il faut qu’on ».
La réalité est tout autre. Malgré une compétition très bien réalisée, nos athlètes devront se contenter d’une cinquième place. Pas le temps de prendre un repas, nous verrons ça un peu plus tard, nous continuons avec un biathlo-apéro.
Heureusement, nous n’aurions pas pu digérer quoi que ce soit.
L’intensité de ce relais féminin de biathlon est tel que nous en avons des crampes d’estomac, les systoles s’emballent…

Combiné, Lamy Chappuis, jo hiver, Pyeongchang, sport, olympique, biathlon

Anaïs Chevalier (FRA), Marie Dorin-Habert (FRA), Justine Braisaz (FRA), Anaïs Bescond (FRA) – Manzoni/NordicFocus.

Comment rester serein face à cette course juste diabolique
Une nouvelle fois, la médaille est tellement belle. Et les Jeux devant nos écrans tellement pourvoyeur d’émotions

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.