Kontiolahti – Les Françaises vice-championnes du monde

Anaïs Bescond, Enora Latuillière, Justine Braisaz et Marie Dorin-Habert ont remporté une magnifique médaille d’argent dans le relais de Kontiolahti. La jeunesse associée à l’expérience et au talent de la double championne du monde ont permis aux bleues de se parer de l’argent mondial à l’issue d’une course passionnante. Avec seulement six pioches et une belle prestation sur la piste, les Allemandes sont logiquement sacrées championnes du monde. L’Italie s’empare du bronze mondial.

 

Logiquement, le premier relais n’avait pas créé de francs écarts compte-tenu des conditions stables au pas de tir. Si bien qu’à l’issue de six premiers kilomètres de ce relais, douze équipes se tenaient en 25 sec, dont la France d’Anaïs Bescond (une pioche), qui lançait Enora Latuillière à quelques secondes des biathlètes polonaise, russe, italienne et américaine. La course était vraiment lancée par l’Italienne Karin Oberhofer qui durcissait le rythme devant la Russie et la République tchèque, grandissime favorite avec une excellente Gabriela Soukalova. Pour son premier relais en championnat du monde, la Chamoniarde de 22 ans, malade la semaine dernière, piochait une fois au couché et une autre au debout mais restait au contact des meilleures nations…

Italie, République tchèque et Allemagne composaient le podium provisoire à la mi-course. Grâce à un superbe travail de la haut-Savoyarde sur la piste, Justine Braisaz s’élançait à une vingtaine de secondes du trio de tête pour son premier relais mondial… déjà une réussite pour la Savoyarde de 18 ans encore en catégorie jeunes !

 

Une fin de course haletante

 

Solide sur la piste, la jeune biathlète des Saisies payait ses efforts face aux cibles en sortant quatre balles et visitant l’anneau de pénalité alors que ses adversaires directes en profitaient pour prendre le large, à commencer par l’Allemande Vanessa Hinz, l’Italienne Nicole Gontier et la Russe Yurlova, championne du monde de l’individuel. Justine Braisaz se reprenait bien sur le debout en se replaçant dans la course au podium, à plus d’une minute de l’Allemagne, en signant un dernier tour époustouflant.

Les cadors entraient en piste pour le dernier relais avec Laura Dahlmeier, Dorothea Wierer, Ekaterina Shoumilova et la double championne du monde française, Marie Dorin-Habert, 4e à 1″18, à seulement 20 secondes du bronze… poursuivie par Darya Domracheva.
Le tir couché se passait bien pour les trois leaders mais la Française piochait deux fois pour blanchir les cinq cibles, perdant tout le bénéfice des efforts consentis sur la piste. Le podium s’éloignait de nouveau alors que les Tchèques de Vitkova perdaient tout espoir de médaille.
Avec une minute d’avance, la jeune Allemande signait un 10/10 et s’offrait un superbe titre collectif ! La Russe craquait, ouvrant la porte à la Française et l’Italienne pour un duel de grandes fondeuses. Mais la biathlète des Sept Laux décrochait son adversaire pour offrir l’argent à ses copines de l’équipe de France et s’offrant une quatrième médaille en quatre courses ! Tout simplement énorme…

La République tchèque prend une lointaine 8e place, difficile à digérer pour une nation qui n’a jamais quitté le podium en coupe du monde cet hiver.

 

Photo : Siegfried Mazet –

Le résultat du relais dames


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.