Kuusamo : le retour de la douceur et l’arrivée du vent inquiètent les organisateurs

KuusamoRuka, près du cercle polaire, est bien connu pour les fans de sports nordiques depuis dix ans maintenant. C’est en 2002 que les premières compétitions ont découvert Kuusamo.

Sur la colline, située sur le 493 m d’altitude sur une montagne appelée Rukatunturi, Jason Lamy Chappuis avait gagné la partie saut lors de l’épreuve d’ouverture de l’année dernière ; il a ensuite été imbattable durant la saison. C’est dire que le tremplin lui a porté chance.

Cette année, les amoureux de combiné nordique seront donc ravis de revoir en ces lieux le vainqueur de la coupe du monde l’an dernier, mais aussi de vivre le retour de Mario Stecher, après une pause due à une blessure. Aussi l’équipe allemande, qui a été très forte lors des Grands prix d’été, sera au centre de toutes les attentions.

5 km de pistes praticables”
 
Capture-d-ecran-2011-11-23-a-20.28.15.pngSi les athlètes ont été confrontés à des conditions extrêmes (environ -18 ° C) len 2010, les organisateurs ont ces dernières semaines connu un problème différent, qu’ils ne sont pas les seuls à devoir régler : le manque de neige et des températures douces. «  Le temps était vraiment un grand défi. Mais maintenant, que la météo correspond aux normales saisonnières, je suis très soulagé », a déclaré Seppo Linjakumpu, président du comité organisateur, sur nordicopening.com. Après un contrôle de la qualité de la neige, la FIS a donc donné son feu vert la semaine dernière. Ce qui n’a pas empêché les chevilles ouvrières de rester sur le pont : « Nous produisons de la neige tout le temps », a poursuivi M. Linjakumpu. Une piste de ski de 2,5 km était nécessaire, Ruka veut en obtenir 5 km de praticable.
 
Les canons à neige fonctionnent jour et nuit pour fournir les meilleures conditions possibles aux athlètes. Les équipes ont eu quelques difficultés à trouver de la neige au cours des deux dernières semaines, la faute à cet automne inhabituelle chaud. Mais le contrat semble rempli, sauf que…

Les entraînements perturbés”

Capture-d-ecran-2011-11-23-a-20.29.23.pngAfin de profiter de ces bonnes conditions à Ruka, la plupart des équipes sont arrivées mardi ou mercredi pour travailler à leurs derniers ajustements. Cela ne devrait pas durer. Les prévisions météo pour le week-end suscitent de nouveau des inquiétudes. Les températures doivent remonter, ce qui augmente la possibilité d’une présence du vent. Les sauts de mardi soir et mercredi matin ont dû être annulés. Mercredi après-midi, les conditions ont empiré à nouveau et l’entraînement s’est terminé prématurément. 

Photos : FIS