L’alpiniste Laurent Fabre se tue accidentellement dans les Alpes

SANY0016.jpg

Laurent Fabre, alpiniste, guide de haute montagne, instructeur à l’EMHM de Chamonix (l’Ecole militaire de Haute Montagne que connaissent bien les skieurs de l’équipe de France) et membre de l’équipe de Raid Quechua est décédé ce matin dans le Massif du Mont Blanc à l’âge de 44 ans, annonce  Trail Endurance Mag sur son site Internet.

Il était engagé avec trois élèves sur l’arrête des Papillons lorsque l’accident s’est produit. Progressant en tête de sa cordée, il a fait une chute qui a entrainé une rupture de corde.

Les sauveteurs n’ont pu que constater son décès.

Quand on demandait à Thomas Monier d’évoquer les qualités de son coéquipier au sein du team Raid Quetchua, il répondait : « Son humour omniprésent, ses qualités humaines, sa dévotion pour ses équipiers, ses compétences multiples. »

Il avait obtenu de nombreuses victoires sur des courses de Raid aventure. La dernière en date est celle remportée lors de l’édition 2012 du raid « Réunion d’Aventure ». Il se préparait avec le team à prendre part durant le mois de septembre au championnat du monde de raid qui se déroulera en France entre l’Argentière-la-Bessée et Roquebrune Cap-Martin.

De son côté, l’Ecole militaire de Haute Montagne lui rend hommage ce soir : « Détenteur du brevet de chef de détachement de haute montagne depuis 1994 et du brevet d’état de guide de haute montagne depuis 1999, l’adjudant-chef Laurent FABRE était un sportif émérite et comptait de nombreux exploits à son actif dans le cadre de la pratique militaire de la montagne : depuis 2009, il détenait, avec le caporal-chef Yann GACHET et le sergent-chef Anthony FRAISSARD, le record sur la traversée à ski Chamonix-Zermatt en 20h28. En 2012, en compagnie de l’adjudant-chef Tony SBALBI et du caporal-chef Yann GACHET, il avait remporté le classement militaire international sur la patrouille des Glaciers en Suisse. Cette même année, il avait établi le premier record du tour du Mont-Blanc à ski en 10h27 en compagnie une nouvelle fois du sergent-chef Anthony FRAISSARD et du caporal-chef Yann GACHET. »