L’heure des tests pour les fondeurs suisses

A Macolin, les fondeurs suisses subissent une batterie de tests pour mesurer leurs performances et établir un programme d’entraînement estival en rapport.

 

969846_10151677753186779_216258922_n.jpg

Laurien van der Graaf et Bettina Gruber

SAM_8243.jpg

Bettina Gruber

943561_10151667706531779_639028755_n.jpg

Dario Cologna


Au printemps et à l’automne, les fondeurs de Swiss-ski doivent se soumettre aux tests de performance à l’OFSPO à Macolin. Sous la direction de Tom Steiner, chargé du diagnostic, les athlètes sont testés de la tête aux pieds. Outre les tests standardisés sur le tapis pour skis à roulettes les attendent un test sanguin, un examen par un médecin du sport et un test physio.

Depuis l’automne 2007, un tapis roulant pour skis à roulettes est à disposition et permet d’enregistrer des mesures dans des conditions toujours identiques, et donc d’obtenir une analyse exacte de l’évolution des performances d’un sportif.

Alors que les coureurs de distance effectuent les mêmes tests depuis des années, un nouveau programme de test pour les spécialistes du sprint, mieux adapté à leurs besoins, a été développé il y a quatre ans : si, pour Dario Cologna et Curdin Perl, la priorité est donnée aux capacités d’endurance, pour les sprinteurs, il a fallu ajouter des éléments permettant de mesurer la vitesse.

Pendant quatre semaines, des litres de sueur vont être versés sur le tapis roulant pour skis à roulettes. A la fin, chaque athlète de Swiss-Ski, de l’équipe nationale au cadre C, saura où il en est de ses performances et pourra mettre en œuvre son programme d’entraînement estival de façon optimale. 

936309_10151667706571779_202684099_n.jpg

 

Source et photos : Swiss-ski


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade