La Chaux-de-Fonds : un triathlon à 1000 m d’altitude

Dimanche 8 septembre, nouvelle édition du triathlon de la Chaux-de-Fonds. Présentation cette épreuve jurassienne qui se joue à 1000 m d’altitude.

 

Capture-d-ecran-2013-08-29-a-14.36.17.png 

Organiser un triathlon à la Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel, c’est le défi fou qu’une bande de passionnés a mis en place depuis maintenant six ans. 500 mètres de natation dans le bassin de la piscine des Mélèzes, 20,4 kilomètres de vélo avec 463 mètres de dénivelé positif et 5,5 kilomètres de course à pied : le programme qui attend les participants de cette épreuve populaire rencontre depuis ses débuts un franc succès. « Bien que les distances ne soient pas olympiques, sortir de l’eau après 500 mètres pour enchaîner le vélo et la course à pied reste une belle performance sportive. Si le vélo comporte quatre belles côtes, dont une très sérieuse à proximité de l’arrivée, la course à pied est une succession de relances », estime Alexandre Bédat, l’un des organisateurs. « À La Chaux-de-Fonds, le seul endroit plat, c’est à la piscine qu’il se trouve », sourient les participants. Les compétiteurs se déplacent parfois de bien loin pour concourir.

L’an dernier, Hervé de Pury qui l’hiver chausse volontiers les skis, a signé le meilleur chrono masculin en 1 h 10 min 32 s. La Chaux-de-Fonnière Pauline Pürro de l’équipe Lagardère a logiquement dominé le classement féminin.

Si les athlètes de haut niveau répondent présents chaque année (citons aussi Claudia Hausmann, Gilian Oriet ou les époux Christe), avec notamment la possibilité pour eux de clore les manches du Championnat jurassien, les populaires ne sont pas en reste avec les différents parcours proposés. Ils étaient près de trois cents l’année dernière, malgré des températures froides.

Une attention toute particulière est portée sur les parcours enfants et sur les féminines. « Nous obligeons les équipes à disposer au minimum d’une femme », explique Alexandre Bédat. Du parcours découverte au parcours adulte en passant par les possibilités de concourir en équipe, difficile de ne pas trouver son bonheur dimanche 8 septembre à La Chaux-de-Fonds.

Plus d’informations : www.tricdf.ch

Photo : Alexis Montagnat-Rentier