Les secrets de fabrication de la cloche de La Transjurassienne

Cette fin de semaine, ils seront près de 4400 skieurs à s’engager sur la Transju’Classic ou la Transjurassienne au départ de Lamoura, des Rousses ou de Chappelle-des-Bois. Mais les meilleurs ne rêveront que d’une chose : s’imposer et brandir sur la ligne d’arrivée la fameuse cloche Obertino attribuée aux vainqueurs.

Depuis des lustres, cet objet mythique fait le bonheur des meilleurs skieurs de la planète. Comme la Marcialonga, la Vasaloppet ont leur couronne de lauriers, comme l’Engadin a ses cornes de bouquetin, la Transjurassienne a sa cloche ! Ornement symbolique de l’attachement de la plus grande course de France à son territoire, son terroir et son patrimoine, cette cloche est depuis toujours fabriqué dans les locaux de la fonderie Obertino de Labergement-Sainte-Marie.

Nous vous proposons de découvrir les coulisses de la fabrication de cet objet mythique entre la coulée du minerai, le démoulage, le meulage et d’infinis soins pour donner tout le cachet à cette récompense qui sera l’objet des attentions de la ligne élite samedi et dimanche :


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.