La France du ski-roues aux Menuires

Les fondeurs ont rendez-vous aux Ménuires ce week-end pour y disputer les championnats de France de ski-roues qui s’annoncent spectaculaires… et populaires.

 

Ce sera à n’en pas douter une étape importante dans la préparation des fondeurs en vue de la saison hivernale dont le point d’orgue sera les championnats du monde de ski nordique à Falun. Mais avant la Suède, le peloton tricolore fera une escale aux Menuires qui accueille les championnats de France de ski-roue. La station savoyarde succède à Prémanon, organisatrice des France en 2013 sur les terres d’entraînement des fondeurs fréquentant le centre national du nordique.

 

Et comme l’an passé, la formule se déroulera sur trois jours pour mettre du piment dans les confrontations. Les sprinters ouvriront le bal dans le centre de la station chère au champion olympique de biathlon Vincent Jay avec des qualifications dès 17h sur un parcours montant de 200 m. Les phases finales se dérouleront dès 18h et pourraient bien sourire aux spécialistes du genre qui avaient trusté le podium en août 2013 avec le titre décerné à Igor Cuny devant son ami vosgien Baptiste Noël au terme d’une finale épique. En fin de journée seront présentées les équipes de France au centre sportif des Menuires.

 

Sprint, prologue et poursuite

 

Le lendemain, place au prologue sur une distance de 3,5 km au départ du Pont de la Masse avec passage par le quartier des Marmottes et arrivée au centre sportif. « Pour faciliter le suivi de la course par le public, l’arrivée se fera durant les trois jours au même endroit, éclaire le directeur du club des sports Robert Burdin. C’était une volonté du comité d’organisation de créer l’animation au cœur même de la station ».

Les écarts du prologue seront repris pour la dernière course du week-end à savoir la spectaculaire poursuite. Il s’agira pour les fondeurs de signer le meilleur temps possible sur la montée des Menuires par Saint-Martin de Belleville. Les dames partiront de la chapelle Notre dame de la vie, les jeunes et juniors hommes de la place de St-Martin et les séniors hommes du lieu-dit Les Chapelles. A coup sûr, la bagarre sera haletante entre les prétendants au titre qui tenteront de succéder à Aurore Jean, impériale chez les dames dans le Jura, et Maurice Manificat, auteur d’un brillant finish l’an passé. Ce championnat de France sera également l’occasion de saluer les médaillés olympiques de Sochi…

Le programme officiel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.