La France se rappelle les JO d’Albertville (avec des vidéos)

Il y a 20 ans, du 8 au 23 février 1992, Albertville accueillait les XVIe Jeux olympiques d’hiver. 

 

Les co-présidents du comité d’organisation étaient Jean-Claude Killy, champion olympique, et Michel Barnier, président du Conseil général de la Savoie. Ce furent les derniers Jeux olympiques d’hiver à avoir lieu la même année que les Jeux olympiques d’été.

Pendant deux semaines, la ville de Savoie devint le centre du monde et ces Jeux furent aussi le miroir des bouleversements politiques des 4 années écoulées. 
C’est une Allemagne réunifiée après la chute du Mur de Berlin qui participa au défilé d’ouverture, tandis que la Croatie et la Slovénie prirent part pour la première fois à l’événement en tant que nations indépendantes. Les pays baltes – La Lituanie, l’Estonie et la Lettonie -, firent leur retour alors que plusieurs des pays qui composaient l’URSS – la Russie, l’Ukraine, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan – concoururent au sein de l’Équipe unifiée (EUN). 

Nous restent en mémoire une cérémonie d’ouverture féérique, la médaille d’or d’Edgar Grospiron en ski de bosses et beaucoup d’autres souvenirs…

Edgar Grospiron est le premier champion olympique de ski de bosses. L’épreuve est présentée pour la première fois aux JO, hors démonstration. Champion du monde des bosses en ski acrobatique en 1991, le Haut-Savoyard arrive en favori sur l’épreuve qui se déroule à Tignes et s’impose face à plus de 20 000 spectateurs devant un autre Bleu, Olivier Allamand.

En Combiné Nordique, Fabrice Guy et Sylvain Guillaume signent un doublé inédit.
Fabrice Guy, 3e après l’épreuve de saut à ski, s’élance en ski de fond le mercredi 12 février à Courchevel. Il creuse rapidement l’écart et passe en tête de la course dès le 5ème km. Suivi par Sylvain Guillaume qui accomplit une remontée extraordinaire avant de décrocher l’argent, Fabrice devient le 1er Français médaillé d’or en ski nordique.

A l’occasion de la première épreuve du biathlon féminin aux JO, l’équipe Française composée de Corinne Niogret, Véronique Claudel et Anne Briand Bouthiaux, remporte la médaille d’or sur l’épreuve du 3×7,5 km. 

Franck Piccard décroche l’Argent en Descente sur la Face de Bellevarde à Val d’Isère. Le skieur des Saisies, champion olympique de Super G et 3e de la descente en 1988, termine à 5 centièmes de l’or.

Carole Merle gagne son titre de Vice-championne olympique de super-G sur la piste de Méribel. La skieuse du Sauze remportera la même année la Coupe du Monde de super-G et de géant.

La France obtint au total 9 médailles :
3 médailles d’Or, 5 d’Argent et 1 de Bronze.