La Maille #15 : les oubliés du Zodiaque

RUBRIQUES – Chaque jeudi, Clément Mailler pose les skis pour prendre la plume et nous livrer ses chroniques ciselées. Voici la suite de son horoscope

 

Poisson : vous avez peur de vous lancer dans le grand large car vous êtes passés à la trappe la semaine dernière. Pour les naufragés je ressors mon globe de cristal.

On va parler des signes qui prennent l’eau même si c’est toujours un mauvais signe sur un zodiac.

Balance : Votre équilibre vous sera bien utile. Symbole de justice, vous vous sentirez parfois lésés quand vous verrez la glisse des autres autour de vous. Mais ne faites pas ce dont on vous accusera, c’est pas fairplay.

Scorpion : Vous êtes nés au milieu de l’automne, vous ferez un parfait champignon de ski roue. Votre planète est Mars, mais pour votre ligne, n’en abusez pas; au risque de ne plus pouvoir monter sur votre prédécesseur (le signe d’avant).

Sagittaire : Mettez vous au ski arc, vous serez à la pointe de votre art et votre notoriété grimpera en flèche.

Capricorne : Vous êtes juste derrière le sagittaire, symbole de vent. Et quand on connaît les vents sur la ligne de départ, prenez vos distances.

Verseau : Prenez la vie côté recto ! Vous n’êtes pas solitaires mais osez vous libérer de votre fardeau. Si vous avez toujours votre cruche sur le dos, la longue distance est votre meilleure échappatoire du week-end.

Vous aussi signe d’eau, vous sentez le poisson arriver.

Poisson : Faites les courses le vendredi, c’est votre jour.

Vous êtes sur vos skis comme un poisson dans l’eau, ce qui est une belle perspective d’avenir vu les conditions hivernales actuelles. Profitez-en pour partir vite, sans toutefois vous faire prendre dans les filets de départ. Cela vous évitera aussi de vous faire couper la route et de finir en queue de poisson.

Pour cela, encore faut-il partir dans la bonne vague. Cela vous permettra surtout de vous accrocher dans le dos d’un autre, sans attendre le premier avril. Et vous ne servirez pas non plus de poisson pilote, ce qui peut devenir une mauvaise habitude.

Attention quand même à ne pas trop s’emballer, sinon vous allez vous griller… et encore finir pas frais ! N’oubliez pas qu’au départ vous étiez congelés.

Voilà avec ça, on peut vous lâcher dans le grand bain !

Ah non, un dernier conseil. Même si vous ne pensez pas avoir de bras, partez en poussée simultanée, les écailles ça ne glisse pas bien. Enfin c’est démodé plutôt, parce qu’à l’époque où on les utilisait, vous étiez pas-né !


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.