La Mara, la plus grande course de ski du Jura suisse

Avec son histoire, ses palmarès, la beauté de son parcours, la Mara fait partie du patrimoine du ski romand.

 

Mara_VueDos.jpg


D’un côté et de l’autre de la chaîne montagneuse qui sert de frontière, chaque versant du massif jurassien franco-suisse a son événement nordique phare. La Transjurassienne apparaît comme la référence du côté français, tandis que la Mara (prévue les 3 et 4 mars) sort du lot en Suisse romande.

Le marathon des Rasses, puisque c’est son nom de baptême, est l’une des courses de ski de fond les plus populaires en Suisse avec le prestigieux marathon de l’Engadine qui se dispute en style libre.

Son cadre, son parcours, son histoire et son ambiance conviviale donnent à la Mara l’essence même de la richesse des longues distances. Depuis 1971, les adeptes du style classique ne manquent pas de chausser les skis au départ du parcours de 42 km qui les mène des Cluds vers le Creux du Van pour aboutir aux Rasses. Sous le regard bienveillant du Chasseron, sommet culminant à 1 607 m d’altitude, la cohorte de fondeurs est montée jusqu’à 2 490 inscrits en 1982.

Un parcours  magnifique”

 

« C’était le plein boom du ski de fond », se souvient Roger Charlet, l’un des sénateurs de cette épreuve qui a disputé 34 des 35 éditions programmées. Aujourd’hui en recherche d’un nouvel essor (lire par ailleurs), la Mara s’appuie sur des atouts importants dans son jeu. D’abord, c’est la dernière course en classique inscrite au calendrier de la Swiss-Loppet, le circuit national helvète.

« Si on raisonne ski classique, oui la Mara est la course phare. Le niveau en classique a toujours été intéressant à la Mara, alors que la course libre est plus “facile à gagner” », commente l’organisateur et coureur Didier Kohler. Et cette spécificité attire chaque début mars des inconditionnels venus de loin : « On peut se réjouir de voir des fidèles de Suisse allemande, des Grisons, de France, de Belgique revenir chaque hiver », ajoute Roger Charlet.

Parmi ces mordus, on retrouve les fondeurs de l’association sportive de la BNP Paribas à Paris : « Les différents parcours proposés, la gentillesse des bénévoles tout le long des pistes, ces longs et interminables plats montants, ces descentes agrémentées de virages techniques et son climat changeant et imprévisible (qui n’a pas connu la bise de la 40e édition ne connaît pas la vraie vie !) ont totalement séduit nos adhérents », résume son président Jean Gadrey.

Le profil plutôt doux avec une carte postale en guise de fond d’écran est tout simplement la plus belle publicité de la Mara, à destination des populaires comme des champions. « Le parcours originel des 42 km, qui propose un aller-retour en direction du Creux du Van est tout simplement magnifique quand le beau temps est de la partie », vante, en amoureux du ski de fond depuis 40 ans, Didier Kohler. Si vous ne le croyez pas, venez tester sur place !

 

> Plus d’infos en cliquant ici.

> Photo : Olivier Allenspach (Flash Press)


A LIRE1 sur 1OU ENCORE

Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade