Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Article sponsorisé

La Norvège de nouveau championne du monde lors des finales de Lenzerheide

Reportées à de nombreuses reprises, les finales de Lenzerheide ont finalement eu lieu dans les domaines skiables de Suisse. Sans grande surprise, c’est la Norvège qui remporte le titre de championne du monde, en se classant première lors des parallèles mixtes, tout juste devant la Suède et l’Allemagne. Les bookmakers ne se sont pas trompés en prédisant la victoire de la Norvège donc. À ce titre, vous aussi pariez sur les sports d’hiver grâce aux meilleures offres sur les paris sportifs du moment.

Comment la Norvège s’est de nouveau classée première lors de ces finales très disputées ? Qui pourrait arracher le titre de champion du monde à cette équipe redoutable dans les sports d’hiver ? En quelques lignes, revivez la victoire des champions du monde de Cortina qui ont su conserver leur titre de la plus belle des manières !

Championne un jour, championne toujours

Déjà championne du monde en ayant remporté les finales de Cortina, l’équipe de Norvège en remet une couche en remportant le titre de championne du monde pour la deuxième année consécutive. En effet, après son sacre en Italie il y a à peine quelques semaines, la Norvège confirme son statut de meilleure équipe du monde en venant s’imposer à Lenzerheide lors des finales de la coupe du monde, en Suisse.

Portée par des athlètes rompues à l’exercice, avec Leif Kristian Nestvold-Haugen, Kristin Lysdahl et Sesbastien Foss-Solevaag, entre autres, la Norvège n’a pas eu beaucoup de mal à s’imposer de ses adversaires, la Suède et l’Allemagne qui occupent la troisième et la deuxième place du podium, respectivement. Malgré la domination espérée et confirmée de la Norvège, le spectacle était clairement au rendez-vous pour ces finales de Lenzerheide.

L'article continue sous la publicité
pub

Nestvold et Haugen à la rescousse

Et pourtant, tout n’était pas gagné d’avance pour les Norvégiens. En effet, les championnes du monde auraient très bien pu se faire éjecter de la compétition lors des quarts de finale. Après avoir été menées 2 à 0 par une équipe des États-Unis que personne n’attendait au tournant, la Norvège a su rattraper son retard in extremis grâce à des performances remarquables signées Nestvold et Haugen. Les deux athlètes ont porté leur équipe tout en haut en réalisant des chronos impressionnants, avec 21,86 pour Nestvold et 20,98 pour Haugen.

Une fois les Américains sortis de la compétition, les Norvégiens se sont occupés de la Suède en demi-finales sans trop forcer avant d’affronter l’Allemagne en finale de la compétition. Cette confrontation très attendue présageait une victoire de l’Allemagne, cette dernière étant en pleine confiance après sa victoire en Italie puis en Autriche. C’était d’autant plus le cas que l’Allemagne compte dans son équipe les meilleurs athlètes de la discipline, comme Filser-Duerr et Schmidt, entre autres.

Toutefois, c’était sans compter sur Nestvold Haugen et son record de 20,98 qui n’a laissé aucune chance à l’Allemagne. Les Allemands n’ont pas pu faire mieux que 21,24 grâce à Schmidt, leur meilleur coureur, permettant à la Norvège de conserver son titre de championne du monde. À ce rythme, on se demande bien qui pourrait bien sortir cette équipe de la Norvège de ces jeux d’hiver qu’elle menace de dominer.

L'article continue sous la publicité
pub
OU ENCORE
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI