La poursuite sans Marie-Laure Brunet

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Marie-Laure Brunet ne disputera pas la poursuite ce mardi, préférant se ménager pour l’individuel, sa course de prédilection.

 

Auteur d’une lointaine 56e place sur le sprint olympique, Marie-Laure Brunet a pris la sage décision de ne pas s’élancer dans la poursuite prévue ce mardi. « J’ai décidé de ne pas participer à la poursuite pour mieux préparer l’individuel de vendredi. J’ai vécu une sale journée hier mais je sais que je suis capable du meilleur », justifie-t-elle sur les réseaux sociaux.

Pourtant parfaite au tir, la Pyrénéenne n’a pas retrouvé son meilleur niveau physique cette saison. La meilleure tireuse du circuit sait qu’elle a une carte à jouer sur l’individuel : 15 km et quatre tirs où chaque pénalité se convertit en une minute supplémentaire. C’est sur ce format qu’elle a signé son podium en coupe du monde ce début de saison.

 

Bescond en embuscade, Dorin en reconquête

 

Privé de Brunet, le collectif français aura quand même une voire deux chances de briller sur la poursuite avec bien sûr Anaïs Bescond, superbe 5e du sprint et très solide sur les skis comme sur le pas de tir (lire l’analyse de Sandrine Bailly).

L’autre biathlète qui pourrait se démarquer, c’est Marie Dorin-Habert. Rassurée après sa 20e place, elle aura à coeur de signer de bonnes courses individuelles pour décrocher sa place dans la mass-start.

Photo Agence Zoom –

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.