La taxe ski de fond échapperait au nettoyage gouvernemental

SKI DE FOND – Le gouvernement veut réduire le nombre de petites taxes. Parmi celles-ci, il y a la taxe « ski de fond ». Selon Le Parisien, elle ne serait pas concernée par le toilettage.

 

À l’occasion du projet de loi de finances pour 2019 – qui sera présenté 24 septembre – le gouvernement a décidé de supprimer 22 petites taxes qui représentent un montant d’environ 150 millions d’euros, indiquait Le Parisien/Aujourd’hui en France, dans son édition du 20 septembre.

 

Pour l’entretien des pistes de ski de fond

Il existe actuellement  192 petites taxes, dont la redevance d’accès aux sites nordiques aménagés pour les loisirs de neige non motorisés, généralement appelée redevance activités nordiques ou taxe ski de fond. Celle-ci est prélevée par les collectivités territoriales. Elle sert à financer l’entretien et l’extension des pistes et les opérations visant à développer et promouvoir ski de fond et des loisirs de neige non motorisés pratiqués sur le site nordique.

La redevance nordique est évaluée  à 11 millions d’euros.

Cette « taxe ski de fond » ne serait pas concernée par le nettoyage opéré par les services de Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics.

L’ANMSM en liaison avec Nordic France est donc intervenue auprès du gouvernement pour demander sa préservation (ainsi que celle de la taxe sur les remontées mécaniques). Le mardi 26 juin, une rencontre a également été organisée sur cette thématique au siège de l’ANMSM avec un représentant de la Cour des Comptes et André Plaisance, vice-président de l’ANMSM et maire des Belleville et Thierry Gamot, président de Nordic France, administrateur de l’ANMSM et maire délégué d’Autrans.

Le cabinet de Gérald Darmanin a indiqué que la taxe sur les remontées mécaniques et la redevance nordique ne seront pas remises en question et n’entreront donc pas dans le champ des suppressions de taxes annoncées par le gouvernement. Pour Charles Ange Ginésy, président de l’ANMSM : « C’est un soulagement pour nos collectivités et je remercie le rapporteur général du budget, député des Hautes-Alpes, Joël Giraud et la présidente de l’ANEM, Marie-Noëlle Battistel pour leur écoute et leur soutien sur cet enjeu majeur. ».

 

 Photo : Archives


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.