Lahti : et si c’était le jour des Français

SKI DE FOND – Et si c’était le jour des Français à Lahti. Les Poneys disputent cette après-midi un sprint skate où ils ont de sérieuses chances de médailles.

 

C’est l’hiver à Lahti. Et ça tombe bien puisqu’aujourd’hui débutent les choses sérieuses pour les championnats du monde de ski nordique. Les premières médailles vont être distribuées. Ce sont les fondeurs qui ouvrent le bal. Au programme, un sprint libre. Pour l’équipe de France, la journée n’est pas sans enjeu car, si les bleus peuvent décrocher un titre, c’est bien dans cette discipline. Quatre tricolores sont engagés : Baptiste Gros, Lucas Chanavat, Renaud Jay et Richard Jouve. La « Team Poney » est en action.

Depuis le début de l’hiver, les hommes de Cyril Burdet sont parvenus à monter une seule fois sur le podium en coupe du monde lors d’un team sprint à Pyeongchang. Il s’en était fallu de peu pour obtenir la victoire. Ils ont aussi régulièrement brillé lors des qualifications. Lucas Chanavat, actuel 10e mondial qui s’élancera avec le dossard 1, a réussi des top 3 à Davos, dans le Val Müstair, à Pyeongchang et à Otepää il y a quelques jours. C’est dire qu’il figure en bonne place dans la liste des favoris, avec Baptiste Gros, 9e à Falun fin janvier.

 

Richard Jouve, qui n’a pas pu participer au Tour de Ski en raison d’une blessure, a obtenu une 13e place dans le sprint classique qui s’est déroulé début février en Corée du Sud. Renaud Jay, lui aussi, a eu quelques soucis avec son genou. Il a terminé 22e en Estonie. Tous deux ont montré de belles choses qui laissent espérer un retour en force.

En face, la concurrence n’en sera pas moins élevée. La fusée italienne Federico Pellegrino occupe actuellement la tête du classement général. L’été a été compliqué pour le skieur du Val d’Aoste. Cela semble appartenir au passé, même si, pour l’heure, il n’a gagné qu’une seule fois. Son principal challenger est un jeune Norvégien : Johannes Hoesflot Klaebo (que l’on peut retrouver dans le dernier numéro de Nordic Magazine). Le jeune homme, souvent comparé à la star Northug, a montré qu’il pouvait triompher. Avec la manière s’il vous plaît. C’est ce qui est arrivé à Otepää il y a peu. Son palmarès peut donner des sueurs froides à ses adversaires : sur 5 sprints disputés, il a fini quatre fois dans le top 5. Son compatriote Finn Haagen Krogh attend lui de monter sur la plus haute marche du podium sur ce format, ce qu’a réussi Sindre Bjoernestad Skar à Toblach. Citons enfin Sergey Ustiugov ou encore Emil Iversen.

Chez les dames, disons que la gagnante pourrait être Maiken Caspersen Falla, Stina Nilsson ou encore Heidi Weng. Depuis le début de la saison, seules la Russe Natalia Matveeva et la Slovène Anamarija Lampic ont réussi à leur chiper une victoire. Marit Bjoergen qui a triomphé en 2011, 2013 et 2015 pourrait jouer la surprise. La reine semble en forme.

 

 

Le programme

  • 13 h – saut à ski, épreuve individuelle dames, qualifications, à Lathi (FIN) – Eurosport 1 – FranceTVsport
  • 16 h 30 – ski de fond, sprint skating dames et hommes, finales, à Lathi (FIN) – Eurosport 1 – FranceTVsport

Le site

Télécharger (PDF, 1.53MB)

 

La start-list

Télécharger (PDF, 333KB)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.