Lahti/Skiathlon : quinzième couronne pour Marit Bjoergen

SKI DE FOND – Historique ! Marit Bjoergen a décroché son 15e titre mondial. Un record. Elle a battu Krista Parmakoski avec qui elle a bataillé durant de longues minutes.

 

 

Samedi matin, à Lahti, la Norvégienne Marit Bjoergen a été sacré championne du monde de skiathlon, ce format qui mêle le classique et le skate.

Il faisait beau sur la Finlande quand les dames se sont élancées à 11 heures. Dans le premier tour, Charlotte Kalla, l’une des favorites, a chuté. Mais, au retour dans le stade, la Suédoise s’était replacée au milieu d’un groupe de sept fondeuses. Loin devant Oestberg et Nilsson, la première attaque de la course a été signée par la Finlandaise Krista Parmakoski, l’une des principales actrices de cette compétition.

 

Au moment de chausser les skis de skating, elles n’étaient plus que quatre à composer l’échappée. Dix secondes les séparaient des poursuivantes les plus proches. Outre Parmakoski, il y avait là Heidi Weng, Charlotte Kalla et Marit Bjoergen.

Dans cette seconde partie de l’épreuve, cette dernière, en chasse d’un quinzième titre mondial — un record —, prenait les commandes, imposant un rythme élevé à la Finlandaise qui progressait dans ses skis. Derrière elles, Kalla et Weng ne pouvaient plus rien (+28 secondes à l’entrée dans le stade). La Suédoise allait ensuite lâcher la Norvégienne, et se diriger pour prendre position sur la troisième place du podium.

 

(Photo : Giovanni Auletta/Agence Zoom)

 

 

Devant, le dernier tour s’annonçait décisif. Parmakoski semblait attendre son heure pour offrir une médaille d’or à son pays organisateur des championnats du monde. Mais, dans la dernière montée, c’est la Norvégienne qui attaquait. La Finlandaise ne parvenait pas à rester au contact. La reine Marit retrouvait son trône et sa couronne. Dans le même temps, elle entrait dans l’histoire, devant l’athlète la plus titrée lors des Mondiaux (15e médaille d’or).

 

Les réactions

En salle de presse, les visages sont radieux. Les trois médaillées se confient avec plaisir.

 

Marit Bjoergen, championne du monde : « C’est différent en tant que maman… Tu arrives, tu gagnes et ton fils te sourit, c’est totalement différent. Je savais que la course serait difficile, je n’ai pas été très rapide au changement de skis mais j’ai réussi à rattraper. J’ai skié fort et ça a marché. C’était une grande course entre moi et Krista Parmakoski. C’était spécial, on est chez elle, tout le monde la supportait, la foule criait… Mais je voulais faire l’écart dans la dernière côte, je savais que j’étais rapide. Je suis vraiment heureuse. »
Krista Parmakoski, médaillée d’argent : « Je me sentais bien et c’est spécial d’avoir toute la foule qui te supporte. J’étais surprise de me sentir aussi bien. J’avais l’impression que tout était plus facile aujourd’hui. C’est vraiment spécial, je suis heureuse d’avoir ma première médaille individuelle à la maison. Mes sentiments en quelques mots ? Contente, libérée, affamée, heureuse d’avoir d’autres courses à venir. »
Charlotte Kalla, médaillée de bronze : « Après Kuusamo, ça a été dur. Je suis repartie à l’entraînement, je savais que je pouvais être prête pour Lahti mais ça a été long… Aujourd’hui, je me sentais bien, j’avais de très bons skis grâce aux techniciens. »

 

Télécharger (PDF, 318KB)

La vidéo intégrale


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.