Laure Tassion : « Pourquoi j’ai mis un terme à ma carrière de fondeuse »

La fondeuse Laure Tassion a annoncé en fin de saison dernière son souhait de tourner la page du haut-niveau. Elle revient, avec son équipementier Fischer, sur les raisons qui l’ont poussée à quitter les pistes.

 

Capture-d-ecran-2013-07-11-a-09.35.34.png

Laure Tassion : « Cette décision, j’y pensais depuis un moment »

 

La fondeuse de Beaufort Laure Tassion ne visera donc plus le haut-niveau. Ses 8e de la mass-start et 6e du sprint des championnats de France  ne l’ont pas détournée de sa décision : « Cette décision de mettre un terme à la compétition de haut-niveau me tournait déjà dans la tête depuis février ; à ce moment là,j’enchaînais les déceptions : je venais de passer à côté de mon objectif principal de la saison : les championnats du monde -23 et je ne figurais pas parmi les filles sélectionnées pour la Coupe du Monde de la Clusaz…difficile à accepter… mon niveau n’était pas à la hauteur de mes espérances, et depuis le début de saison, le plaisir était aux abonnés absent lors des compétitions. Je rentrais de chaque OPA avec les larmes aux yeux, j’étais trop « moyenne » et ça ne me satisfaisait pas… !Même si la motivation et l’envie de rebondir restaient présentes, le moral en a pris un coup. Pour la première fois, il me venait l’envie de tout plaquer, mais ma passion pour le ski était plus forte et grâce au soutien de mes proches,j’ai décidé de persévérer jusqu’à la fin de saison !» 

 

Un été à profiter de mes proches”

 

Capture-d-ecran-2013-07-11-a-09.35.54.png

« Je vais profiter de l’été pour faire de la montagne, du sport plaisir !», annonce la Beaufortaine.

 

Malgré une fin de saison avec un plaisir retrouvé, la jeune femme s’est interrogée sur un autre point de vue : « A 23ans, la question financière se pose, l’envie d’indépendance et d’autonomie aussi. Je pense qu’il est temps pour moi de m’assurer un véritable avenir professionnel, et de me consacrer entièrement à mes études. Désormais je vais pouvoir me consacrer totalement à mes études ; je rentre en master MEEF en septembre prochain afin de préparer le concours du CAPEPS, c’est donc un nouvel objectif, moins physique (encore que…) mais tout aussi motivant !  »

 

Laure Tassion ne lâche pas les skis pour autant : « J’aurais à cœur de remonter sur mes paires de ski Fischer fétiches dès les premières neiges. Le plaisir de skier est toujours présent. J’aimerais pouvoir remettre le dossard sur quelques rondes nocturnes ou courses longues distances…si mon emploi du temps me le permet. »

 

En attendant, la jeune femme profite d’un été libre de tout stage de préparation : « J’ai enchaîné ma saison de ski, avec la reprise des cours, la participation d’un stage pédagogique (en collège), et l’élaboration de rapports et d’un mémoire,qui m’ont occupée à temps plein, donc je ressens un grand besoin de souffler et décompresser. Cet été « libre » va me permettre de profiter des gens que j’aime (mes amis, mes proches), partir en vacances avec eux, faire de la montagne, quelques soirées, continuer le sport « plaisir » (tennis,natation, vélo…)…il s’annonce déjà riche et bien chargé !   »


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade