Lausanne 2020 : réunion publique à Prémanon

Jeux olympiques de la jeunesse, ski nordique, saut à ski, combiné nordique, biathlon

JEUX OLYMPIQUES – Les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 se dérouleront en Suisse, mais aussi en France pour les épreuves de biathlon, combiné nordique et saut à ski. Lundi 24 septembre, une réunion publique est organisée à Prémanon pour présenter Lausanne 2020.

 

A moins de 500 jours de Lausanne 2020

Le 24 septembre 2018, il restera 472 jours avant le lancement des Jeux olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020.

Le stade nordique Jason Lamy Chappuis sera l’un des sites hôtes des JOJ, il vibrera aux couleurs de l’olympisme du 9 au 22 janvier 2020. Il accueillera les épreuves de biathlon, saut à ski et combiné nordique où, pour la première fois de l’histoire des Jeux Olympiques, des athlètes féminines affronteront leurs homologues masculins.

Pour tout savoir sur cet évènement international qui rayonnera sur l’ensemble du Haut-Jura, une réunion publique est organisée à l’Espace des mondes polaires, à Prémanon, ce lundi 24 septembre à 18h30, animée par Franck Lacroix de Nordic Magazine.

Le préfet du Jura Richard Vignon, le président du comité d’organisation Lausanne 2020 Patrick Baumann, le conseiller d’Etat du canton de Vaud Philippe Leuba, le directeur de l’ENSM-CNSMM Hervé Josseron, le responsable de notre site hôte des Tuffes Nicolas Michaud, accompagné du président de JSE, association regroupant les clubs de skis du Haut-Jura, William Traschel, seront présents aux côtés de vos élus.

Dans un entretien, Nicolas Michaud,  directeur-adjoint du Centre national de ski nordique de Prémanon, explique les enjeux de Lausanne 2020 pour la France.

 

  • La collaboration entre Lausanne 2020 et le centre national de ski nordique à Prémanon date de plus trois ans maintenant. Avec le recul, pouvez-vous nous dire de quelle manière Lausanne 2020 a-t-il été un accélérateur pour le développement de votre structure ainsi que pour les jeunes athlètes qui s’y entraînent ?

Le projet d’organisation des JOJ a été un accélérateur pour le site du Centre national de ski nordique. Il faut souligner la cohérence de Lausanne 2020 d’avoir sollicité un site existant malgré qu’il soit en France. Un projet de développement et d’investissement a été lancé pour ce site, qui permettra, au-delà des JOJ en 2020, de faire bénéficier de ses équipements les athlètes français et suisses des disciplines nordiques pour les années à venir. De nombreuses compétitions internationales auront lieu dans les années après les JOJ, et pour cela une association a été créée, regroupant 15 clubs de ski du Jura avec environ 500 bénévoles. Cette collaboration va permettre à notre site de s’inscrire parmi les hauts lieux du ski nordique avec une accélération de l’accès à la pratique et au développement du sport de haut niveau.

  • Le concept prévu dès le départ par Lausanne 2020 pour les sports nordiques était de créer une synergie entre le Jura vaudois et le Jura français. Comment, à ce stade, se déroule cette collaboration binationale?

Une organisation transfrontalière est une première dans un événement Olympique. Une coopération s’est engagée entre la Suisse et la France et entre la Vallée de Joux et le site des Tuffes sur différents sujets, dont voici quelques exemples : une formation commune a été mise en place pour les bénévoles suisses et français afin de leurs faire obtenir le diplôme de juges de biathlon. Il y aura des bénévoles suisses dans les organigrammes des compétitions en France. Des échanges d’expériences et de compétences ont déjà eu lieu entre les deux sites, par exemple via le concept de snowfarming qui permet de stocker de la neige d’année en année de manière 100% naturelle. Enfin, des projets éducatifs avec les écoles seront organisés conjointement entre la Vallée de Joux et la France. Les Jeux auront un impact réellement positif sur divers aspects ici.

 

Déjà trois compétitions internationales aux Tuffes

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, biathlon

  • Au niveau des compétitions sportives, la venue de Lausanne 2020 a-t-elle été un déclencheur pour l’organisation de nouvelles manifestations ?

En vue des JOJ, il avait été décidé de s’engager dans l’organisation de compétitions importantes en amont, afin d’emmagasiner de l’expérience. Dès la saison prochaine, nous organiserons trois compétitions internationales importantes dans les différentes disciplines nordiques : du 7 au 9 décembre, une coupe d’Europe de ski de fond avec environ 25 nations et 300 compétiteurs ; du 14 au 16 décembre, une coupe du monde de saut à ski féminin avec production TV, 15 nations et 70 compétitrices ; et du 19 au 23 décembre, une Juniors Cup de biathlon avec environ 30 nations et 150 athlètes. Ces expériences seront bénéfiques pour les JOJ, mais bien au-delà aussi. C’est très positif pour le développement des sports nordiques dans toutes nos régions, qu’elles soient suisses ou françaises.

 

Photo : Lausanne 2020.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.