Le 30 août, Julien Chorier retrouve les sentiers de l’ UTMB

Le 30 août à 16 h 30 à Chamonix, Julien Chorier sera au départ de l’ UTMB en compagnie de 2300 traileurs. Il s’agit de l’un des plus prestigieux ultra-trails au monde, long d’environ 168 kilomètres et d’un dénivelé de 9600 mètres. Le Savoyard fait partie des favoris.

 

1-Julien-Chorier--photo-Damien-Rosso-www.droz-photo.jpg

 

Julien Chorier, figure emblématique du team Salomon, est particulièrement performant dans un environnement montagneux quand les distances dépassent les 80 km. « La course étant moins rapide, plus technique, j’arrive vraiment à m’exprimer. Ceci est certainement dû au plaisir que j’ai à faire de belles et longues sorties en montagne qui me donnent un bon foncier. La contrepartie est que sur des parcours beaucoup plus courts et rapides, j’ai un peu de mal à suivre le rythme. Dans les courses de format 160 km, le mental et l’expérience sont également des paramètres clefs de la réussite. Pour bien préparer un ultra-trail, il est primordial, à mon avis, de ne pas trop se disperser et vraiment focaliser sa préparation sur cet événement. Bien penser notamment à une phase de relâchement avant la course.»

 

Parmi les plus belles victoires de Julien Chorier en ultra trail typé montagne on peut retenir la CCC 2008, l’Andorre l’Ultra Mitic 2010, le Grand Raid de la Réunion 2009 et 2011, l’Hardrock100 2011, l’Ultra Trail du Mont Fuji 2012, la Ronda Dels Cims 2013.

 

Son histoire à l’UTMB

 

Julien Chorier a déjà pris 3 fois le départ de l’ UTMB. 2008 a été sa meilleure édition marquée par une course bien gérée et une 3e place derrière Kilian Jornet et Dawa Sherpa.

En 2009, malgré une bonne préparation, un grand nombre de petites erreurs d’avant et début course le contraignent à l’abandon à bout de force à Vallorcine. 2010, c’est la météo qui lui joue des tours.

Après de nombreuses hésitations, il prend le départ de l’ UTMB bis, le samedi de Courmayeur. Après avoir recollé à la tête de course dans Bovine, il est doublé par Mike Wolfe et Jez Bragg dans la montée des Tseppes. Il ne trouve pas la motivation pour se relancer et essayer de s’accrocher. Il sort définitivement du podium dans les derniers kilomètres quand Ziggor Iturrieta Ruiz le dépasse après la Tête aux Vents. Il termine 4e.

En 2012 comme en 2010 nouveau problème de météo, mais choix différent de Julien. « Je m’étais préparé pour un tour de 168 km du massif du Mont-Blanc et la course proposée ne correspondait pas au défi que je souhaitais relever. J’ai donc préféré ne pas prendre le départ. »

 

Ses ambitions

 

L’UTMB est le troisième gros objectif 2013 de Julien Chorier après l’ultra trail du Mont Fuji et la Ronda dels Cimes qu’il a respectivement terminé deuxième et premier. « L’ UTMB a pour avantage de se dérouler en France, à Chamonix, berceau du sport alpin et de l’alpinisme. Son environnement est exceptionnel et son organisation parfaite. Autant de facteurs qui expliquent qu’à chacune de ses éditions les meilleurs athlètes mondiaux de la discipline sont présents. Bien figurer sur cette épreuve représente un peu un championnat du monde d’ultra-trail et un podium a une saveur spéciale. Dans un premier temps, j’essaye de me présenter dans une bonne condition sur la ligne de départ d’une course qui emprunte le parcours originel de l’UTMB. J’aimerais réaliser un bon chrono, une envie à pondérer en fonction des conditions climatiques. Ma place ne dépendra pas que de moi mais également du niveau des autres coureurs. Cette année, le plateau sera encore très relevé et une bonne quinzaine de coureurs peuvent prétendre à un top 5, j’aimerais bien en faire partie ! »

 

Après une dernière période d’entraînement important en altitude à Val-Thorens, du 6 au 14 août, Julien Chorier a conclu sa préparation par une reco du parcours en 3 jours. Maintenant, place à la récupération et à la préparation de la logistique de la course.

 

Les courses en bref

 

UTMB® (Ultra-Trail du Mont-Blanc®) 168 km et 9 600 m de dénivelé positif en semi-autonomie à parcourir de Chamonix à Chamonix, entre France, Suisse et Italie en 46 heures maxi. Départ, vendredi 30 août à 16 h 30, arrivée, samedi 31 août à partir de 13 heures.

 

CCC® (Courmayeur-Champex-Chamonix) 100 km et 5 950 m de dénivelé positif en 26 heures au plus en semi-autonomie de Courmayeur à Chamonix avec passage en Italie, Suisse et France. 1 900 coureurs au départ vendredi 30 août à 9 heures, arrivée vendredi à partir de 20 h 30 mn.

 

TDS (sur les Traces des Ducs de Savoie) 119 km et 7 250 m de dénivelé positif en 33 heures maxi et semi-autonomie entre Italie et France. 1 500 coureurs au départ à Courmayeur mercredi 28 août à 7 heures, arrivée à partir de 22 heures à Chamonix.

 

PTL (la Petite Trotte à Léon ) passage en France, Italie, Suisse. 300 km et 24 000 m de dénivelé positif en autonomie complète en 138 heures maxi. Un raid non-stop de Chamonix à Chamonix sans classement ouvert à 80 équipes. Départ lundi 26 août à 22 heures.

 

http://www.ultratrailmb.com

 

Crédit photo : Damien Rosso www.droz-photo.com et Cims Màgics