Le classement général du Roller&Ski est connu

ROLLERSKI – Samuel Régé-Gianasso et Karolína Bícová ont remporté l’édition 2017 du Roller&Ski.

 

« En hiver, le Marathon Ski Tour est un circuit qui réunit une dizaine d’épreuves populaires hivernales. L’idée est donc apparue de fédérer également les organisations de compétitions de rollerski sur route afin de créer un challenge estival populaire », explique Thierry Adam.

Pour sa deuxième année d’existence, le challenge roller&ski 2017 a rassemblé 152 skieurs, avec une participation en hausse de 16%, à ajouter aux 275 participants sur les épreuves rollers et 125 participants à vélo : il s’agit donc du circuit le plus populaire de la discipline en France.

Comme pour son grand frère hivernal, le challenge roller&ski 2017 permet d’attribuer des points à tous les participants sur toutes les épreuves : les trois meilleures performances sont prises en compte pour le classement général final, avec attribution de bonus en cas de participation à quatre épreuves ou davantage. Le challenge récompense davantage la régularité sur les différentes épreuves que le coup d’éclat sur une unique épreuve. Sur chaque évènement, on assiste donc à une triple compétition : celle pour obtenir la victoire sur l’étape, celle pour conserver la tête du classement général scratch et celle par rapport aux concurrents de sa catégorie d’âge.

Les athlètes  du team Gel-Rossignol ont répondu présent sur plusieurs épreuves, avec notamment Clément Mailler, vainqueur de la première étape, le Roll’athlon 100, Nicolas Berthet qui a dominé l’Alpe d’Huez et a décroché une 3e place au Semnoz, Adrien Mougel, vainqueur au Semnoz devant Benoît Chauvet.

Du côté du Vercors, c’est François Soulié qui s’est adjugé la Grimpée des Limouches devant Thibaut De Marre, membre de l’équipe nationale belge. Le point d’orgue du challenge a été la 26e édition de Cosne-Sancerre, honorée par la présence de Maurice Manificat, leader du ski de fond français et champion de France de rollerski en titre, devant Igor Cuny, capitaine du Rollerski Racing Team. Cette équipe a aligné quasiment tous ses compétiteurs sur les différentes épreuves, avec 3 victoires et 8 podiums : sur le Roll’athlon 100, doublé de Clément Mailler et Samuel Régé-Gianasso. Celui-ci l’a ensuite emporté devant Théo Deswazière sur la Skirollac et a récidivé devant Baptiste Noël, Antonin Pellegrini et Igor Cuny sur la Rollerski Romain Claudon.

Avec 3 podiums sur quatre résultats, Samuel Régé-Gianasso termine à la première place du classement général final devant le très assidu Mathieu Peyronnard (six résultats), particulièrement à l’aise sur les épreuves de plaine du Roll’athlon 100 et de Cosne-Sancerre. Jérôme Launey (cinq résultats), auteur des très belles performances sur l’Alpe d’Huez et la Grimpée des Limouches, décroche la 3e place du podium.

Du côté des filles, les choses ont été très claires, avec quatre victoires sur cinq résultats, la Tchèque du Ski Club Markstein-Ranspach et Bornandine d’adoption, Karolína Bícová n’a laissé aucune chance à ses concurrentes. Il faut également souligner la participation de l’Allemande Tina Willert à Seyssel et Gérardmer, où elle se classe à la 2e place.

Dans le Vercors, c’est Emilie Launey qui avait le champ libre pour s’imposer à domicile, ce qui lui permet de se hisser sur la 2e place du podium au général. La Vosgienne Anne-Laure Cuny a profité de l’absence des favorites à Sancerre mais n’a pas participé aux autres épreuves. Enfin, Alicia Choron, empêchée sur la Montée du Semnoz, n’a pas pu se hisser sur le podium du classement général final avec seulement deux résultats, mais elle a cependant signé une très belle victoire au sommet de l’Alpe d’Huez et un podium sur le Roll’athlon 100. C’est donc Gabrielle Mazuir (trois résultats) qui hérite de la 3e place au classement général final pour sa première saison de ski-roues.

 

Des classements spécifiques pour les masters

Le podium M4

Le podium M3

Le podium M2

 

Les 18-39 ans (U20, SEN et M1) ne représentent que 40% des participants et ce sont les vétérans qui se déplacent massivement sur les épreuves du challenge, avec une quarantaine de quadra (M2), une trentaine de quinqua (M3) et une trentaine de plus de soixante ans (M4), dont quatre participants de plus de 70 ans (VET) : Alexandre Jobard, Jean- Christian Perraud, Pierre Marty et l’Italien Mario Brivio, doyen du challenge avec ses 77 printemps.

 

Télécharger (PDF, 125KB)

Télécharger (PDF, 174KB)

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.