Le combiné américain sauve sa saison

La saison 2014-2015 a bien failli se faire sans les Américains. Depuis le printemps, l’équipe US de combiné nordique cherche de l’argent. Explications.

 

« Le combiné US en pleine crise », titrait Nordic Magazine en avril dernier. La Fédération américaine de ski (USSA) venait d’annoncer qu’elles ne financerait plus l’équipe dans sa forme actuelle. Nous étions alors loin de 2010 et des Jeux olympiques de Vancouver.  Todd Lodwick (porte-drapeau de la délégation US à Sochi) décrochait une médaille d’argent lors de l’épreuve par équipes en compagnie de Johnny Spillane, Brett Camerota et Bill Demong. Ce dernier devenait  champion olympique au Gundersen grand tremplin. Que s’est-il passé depuis ?

 

En concurrence avec d’autres disciplines

La décision de la fédération s’explique par l’émergence de nouvelles disciplines olympiques à financer. Dès lors, décision a été prise de concentrer les efforts sur les teams pourvoyeurs d’or, d’argent et de bronze. Le combiné nordique américain, au creux de la vague, est victime de cette nouvelle politique du résultat.

Concrètement, selon le Denver Post, seuls 40 000 $ ont au départ été versés afin de financer les déplacements des frères de Steamboat, Bryan et Taylor Fletcher lors de la saison hivernale qui va débuter.

 

VRP

Les réactions n’ont pas manqué. La USSA a dû revoir sa copie. Finalement, 150 000 $ ont été débloqués. Il ne s’agit pas d’argent frais, mais de 15 Gold Passes (laissez-passer de 10 000 $ chacun) que les combinés devront eux-mêmes revendre.

L’équipe américaine de combiné nordique sauve sa saison, au moins sur le plan pécunier. Les meilleurs athlètes, leurs entraîneurs et les techniciens vont pouvoir participer à la coupe du monde (ils seront donc présents lors de l’étape française de Chaux-Neuve) et aux Mondiaux de Falun.

Le coach Dave Jarret regrette cette situation qui a pour conséquence de disperser les efforts de ses hommes : « Nous ne sommes plus des athlètes ni des entraîneurs à temps plein. Nous devenus des VRP en quête d’argent. » Et toute cette énergie est dépensée en dehors des entraînements.

 

Bill Demong toujours présent

A 34 ans, Bill Demong, quadruple médaillé aux Mondiaux depuis Sapporo en 2009 et double médaillé olympique, ne quitte pas la barque. Bien au contraire : « La seule raison pour laquelle je suis toujours là, c’est pour garantir un avenir à l’équipe », a-t-il déclaré en marge du Marathon de New York auquel il a participé. Cet été, il a cherché une solution durable, pour ne pas avoir à recommencer chaque année à frapper aux portes d’éventuels financeurs.

 

Bill Demong

Bill Demong a participé au Marathon de New York.

 

Photos : Vianney Thibaut et Facebook

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.