Le coup de gueule de l’UTMB : les trailers sont-ils des porcs ?

Depart UTMB 2012

Dans sa dernière Newsletter, l’Ultra-trail du Mont-Blanc n’y va pas par quatre chemins et pousse un coup de gueule : « Comment les trailers pourraient tuer le trail ».

Voici le texte : « Vendredi 31 août 2012, 19 h 15. Nous sommes bien obligés de constater que le trailer tel que nous l’avons connu lors de la première édition, en 2003, n’est plus le même. Il s’est multiplié et pas toujours de la plus belle manière. Pour fêter cette 10e édition, l’aire mythique du départ a été transformée en poubelle. Elle est jonchée de sacs poubelles et de vieux journaux dont les coureurs se sont vêtus pour se protéger de la pluie avant le départ (mais à quoi donc servent leurs vestes ???) et de bouteilles en plastiques qui leur ont permis une hydratation optimale jusqu’au top départ et qu’il est si facile de jeter par terre quand elle devient inutile. Nous voilà sur les Champs-Élysées dans les minutes qui suivent le départ du marathon de Paris. 
Et malheureusement, ce n’était qu’un début : nous ne comptons plus les témoignages de coureurs scandalisés d’avoir vu autant de tubes de gels et d’emballage qui jonchaient les sentiers. Comme s’il était devenu normal de compter sur les autres pour nettoyer derrière soi ?!
Sans complexes… Dans l’été les témoignages de bénévoles, de randonneurs, de gardiens de refuge, d’habitants du pays du Mont-Blanc, et aussi de coureurs, se sont multipliés. À charge. Les uns complètent les autres, l’accusation se précise, s’amplifie, la honte nous étreint, et la question du sens de cette fête que nous organisons se pose plus que jamais.
Le coureur d’ultra est-il devenu un porc doublé d’un mufle ? »

Une réalité qui ne concerne pas que les Alpes. « Nous sommes là pour se faire plaisir et découvrir, non pour détruire et salir…  », rappelle Trans’organisation dans le massif jurassien. A la Transjurassienne par exemple, la réduction des déchets est une priorité : « Nous nous sommes entourés du SICTOM du Haut Jura (syndicat qui collecte des ordures ménagères) et du SYDOM du Jura (syndicat  qui traite les ordures ménagères). Grâce à l’aide de ces deux syndicats, chaque ravitaillement est équipé de bac de couleur et de signalétiques afin de faciliter le tri des différents déchets produits. Le SYDOM assure la promotion du tri via une dotation aux enfants participants à la Transjeune (stylo ou crayon issus du recyclage) et de stands d’information (Transjeune et Salon du Nordique à Morez).Le tri des déchets est effectué au sein même du siège social. » Malgré tout, il est nécessaire de ramasser les déchets après la course. Ce sont les élèves du collège de Saint-Laurent-en-Grandvaux qui s’en chargent. L’an dernier, 15 kg ont été collectés.

Conclusion de l’UTMB : « Deux semaines après l’arrivée, nous constatons des faits, rien de plus, et sans chercher à réagir à chaud. Nous constatons avec tristesse, et avec une certaine colère également. Mais nous savons aussi que subsiste parmi nous cette flamme qui nous a réunis. Nous pouvons souffler gaiement les dix bougies, mais celle-là, ne la laissons pas s’éteindre. »

> Pour aller plus loin, cliquez ici.