Le fantastique Jason Lamy Chappuis de nouveau champion du monde

Le Jurassien a décroché l’or sur l’épreuve du petit tremplin après une course de fond fabuleuse. Il coiffe Mario Stecher, Bjoern Kircheisen et Eric Frenezl sur la ligne après 10 km de folie. Jason Lamy Chappuis détient désormais le plus beau palmarès du nordique français. Et les mondiaux commencent seulement…

 

 

downloader-4.php.jpeg

Jason Lamy Chappuis a prouvé qu’il était un immense champion aujourd’hui avec sa démonstration
de tactique et de puissance sur le 10 km ski de fond.

 

On le disait moins fort qu’à Oslo lors des mondiaux 2011, on le disait à la merci des Allemands Frenzel ou Edelmann, mais secrètement les supporters du Jurassien, champion du monde en Norvège, croyaient de toutes leurs forces en les chances de Jason Lamy Chappuis. Et cet après-midi, le triple détenteur de la coupe du monde de combiné a prouvé qu’il était définitivement un grand champion en remportant l’épreuve “petit tremplin” des championnats du monde de Val di Fiemme en Italie.

 

Pourtant, la journée n’avait pas commencé de la meilleure des manières pour l’actuel numéro 2 mondial. Seulement 11e du saut à 1’13 du très régulier sauteur norvégien Haavard Klemetsen, le Jurassien avait devant lui de sérieux clients sur la piste de fond. Notamment le numéro un mondial Eric Frenzel (6e à 41 sec), ou les Autrichiens Christoph Bieler et Mario Stecher.

Tandis que les autres tricolores ont sauté un peu moins loin avec Maxime Laheurte, 15e ; François Braud 24e et Sébastien Lacroix, 31e à 2’12 min…

 

Dès le début du 10 km demi, trois hommes se détachaient avec Stecher, Bieler et Klemetsen qui n’allait pas tarder à quitter la tête de course. A mi-course, Lamy Chappuis accusait encore 27 sec de retard et skiait aux côtés du Japonais Akito Watabe et l’Allemand Bjoern Kircheisen tandis que devant, Frenzel était déjà aux avant-postes. Mais le Français était loin d’abdiquer et avec ses compagnons d’échappée, il prenait les choses en main à 2,5 km de l’arrivée. Et en remettait une couche. Seuls Stecher et Kircheisen suivaient le tempo, Frenzel s’accrochant derrière le bleu déchaîné.

 

Une glisse phénoménale, un sprint de classe mondiale et un deuxième sacre à la clé

 

Et dans la dernière ligne droite, il était impossible pour ses adversaires de contenir la rage de vaincre de Lamy Chappuis qui disposait cet après-midi d’une glisse phénoménale. Les farteurs jurassiens de l’équipe de France ont trouvé la potion magique aujourd’hui !

Le Bois d’Amodier franchissait la ligne en 29’13 min une spatule devant Mario Stecher et Bjoern KJircheisen qui aura profité de la locomotive jurassienne pour revenir, lui aussi, d’une lointaine 12e place.

 

Les autres Français complètent un bon résultat d’ensemble avec un fabuleux Sébastien Lacroix 11e qui a remonté 20 places pour se réconforter de son mauvais saut : il sera présent pour la suite de ces mondiaux, c’est certain. Maxime Laheurte prend la 15e place et François Braud la 36e. En plaçant trois combinés dans le top 8, les Autrichiens ont prouvé qu’ils seraient très forts dans le par équipes où les bleus peuvent caresser de légitimes et grandes ambitions.

 

Vivement la suite, en attendant voici la photo du premier podium français de ces mondiaux de ski nordique !


Capture-d-ecran-2013-02-22-a-16.47.27.png

 

 

> L’album-photos : cliquez ici.
> Sa réaction en vidéo : cliquez ici.
> L’analyse de l’entraîneur : cliquez ici.