Le Jurassien Yannick Gagneret s’est tué sur les pentes du Makalu

Terrible nouvelle que la mort du Jurassien Yannick Gagneret. L’himalayiste de 38 ans s’est tué sur les pentes du Makalu, le cinquième plus haut sommet du monde. La nouvelle vient d’être annoncée par la page officielle de l’expédition « Objectif 8000 » sur Facebook. L’homme qui possédait une ferme aux Molunes a été confronté à une grosse tempête. Il avait débuté son ascension le 13 avril au matin et sa dernière position connue remontait au 30 avril dernier en milieu d’après-midi.

Facebook

Dans Nordic Magazine n°8, nous avions consacré un reportage à Yannick Gagneret suite à son ascension du Lhose en solitaire et sans oxygène.  Voici le portrait que nous avions publié à cette occasion.

Nordic Magazine présente à sa famille, ses amis et ses proches ses sincères condoléances.

 

De la Légion aux plus hauts sommets

Né à Oyonnax (01) voici 38 ans et désormais installé dans une ferme du Haut-Jura, Yannick Gagneret a toujours aimer se surpasser. C’est presque naturellement qu’il est entré dans la Légion étrangère de l’armée française. L’expérience dura huit ans, autant d’années à se forger un physique et « surtout un mental » à toutes épreuves : « ce mental m’a franchement été utile à certains moments de l’expédition sur le Lhotse, notamment quand tu te retrouves seul dans ta tente à 7 000 m, que tu es épuisé et que tu as froid », indique-t-il. Mais ces conditions dantesques, Yannick Gagneret, aujourd’hui salarié de l’ONU à Genève, semble les rechercher plus que les craindre. « J’ai quitté l’armée pour pouvoir faire de la très haute montagne, des raids multisports et vivre de grandes aventures ».

Après le Pic Lénine perché à 7 134 m au Kirghizistan en 2011, c’est l’an passé sur les pentes du Broad Peak à 8 051 m que naît son rêve du Lhotse : « J’étais avec le meilleur himalayiste français Ludovic Challéat et nous avons dû faire demi-tour à 150 m du sommet face à une tempête. Après cette aventure, Ludo m’a invité à son expé Lhotse 2013 ». Mais en septembre dernier, le Haut-Savoyard décédait sur les pentes du Manaslu emporté par une avalanche meurtrière. Le rendez-vous avec le Lhotse était pris, Yannick Gagneret l’a honoré.

 

Photos : Facebook et www.objectif8000.com

1 Comment

  1. castarede olivier

    09/05/2014 à 22 h 16 min

    On s’etait croise en Roumanie pour le CPOC de juillet 2013. Au quptidien tu as demontre le sens du mot ”Camaraderie”. Je suis fier d’avoir croise ton chemin. Tu es maintenant bien plus haut que tous les sommets que tu revais de gravir. Sois en paix mon Ami.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.