Le rendez-vous de Robin #204

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur de Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info

 

 

Une Perte Immense

On s’était rencontré sur la remise des prix des championnats de France cadets en 1999 ; depuis on ne s’était jamais quitté, elle était de toutes les batailles, présente pour tous les moments forts de ma carrière, les bons comme les moins bons; à me soutenir dans ma souffrance, ou m’accompagner dans la détente. D’humeur égale, toujours. Douce aussi.
Mais aujourd’hui, rien ne sera plus comme avant, parce que je crois que j’ai oublié… ma serviette bleue Orangina en Norvège ! Ma fétiche que j’emmène partout pour les massages du kiné!
Grosse récompense à celui qui me la ramènera !

50-50

Ces deux chiffres illustrent parfaitement notre stage norvégien ainsi que les courses qui l’ont clôturé, et ce à tous points de vue! Comme toujours dans le fifty-fifty, il y aura ceux qui verront le verre à moitié plein ou à moitié vide ; je vous laisse choisir!

– Météo : on a au final eu autant de jours de pluie que de beau temps.. mais force est de constater que les images de la dernière course en ville dans 15 cm d’eau auront facilement raison du doux souvenir des 3 autres courses disputées torse nu !

 

 

– Performances : sans être particulièrement transcendante (est ce le but en août?), notre équipe de France a montré de belles choses sur la moitié des courses. Et d’un point de vue perso, la règle s’applique également : 1 super, 1 correcte, 1 bof-bof et 1 rouste; plouf plouf, ce sera toi que je garderai en mémoire… oh non, pas le “over-top-100” en sprint classique!

 

 

– Mais également : moitié-moitié de sprinteurs et de distanceurs (ok, niveau kilos c’est pas équitable, d’accord), 50% de courses en classique et 50% en skate, 50% de nos footings à profiter des chemins et l’autre moitié du temps à chercher une inexistante piste dans la tourbière et se dire “mais ces gens le font exprès, c’est incroyable??”, sans oublier évidemment le 50% de réussite de mon caleçon fétiche sur le week-end !
– L’Exception : il en fallait une.. et c’est donc Jean-Marc qui l’a été, avec, (comme beaucoup le savent déjà) ses 40 points de sutures à la cheville en chutant en footing. Et oui, il n’a pas respecté le 50-50 puisqu’il a eu 15 points sous cutanés et 25 dessus. Un manque de respect total face à notre thème de stage, nous obligeant à le renvoyer chez lui… à la moitié du stage!

 

 

Les 4 règles du footing en Norvège

– Il y a une différence fondamentale entre les chemins marqués sur la carte et la réalité du terrain!! Disons que sur l’un ils n’existent pas..
– Courir en Norvège c’est comme ouvrir une pochette surprise à chaque foulée: tu ne sais jamais ce que tu vas trouver sous ton pied que tu poses! Jean-Marc confirmera..
– Même après 1 mois de beau temps fixe, ne compte même pas revenir avec les pieds secs!! Pure utopie..
– Il y a un moment magique, mystique même, où tu vibres en te disant “c’est fou, je suis certainement le premier homme à poser le pied à cet endroit”.. puis d’un coup tu réalises que si c’est le cas, et ben y a sûrement une bonne raison!

 

L’info très insolite du jour

 

“A Guerlesquin, en Bretagne, se déroule tous les ans depuis 2001 le championnat du monde de lancer de menhir.”
Ben voilà, j’ai trouvé le prochain lieu de stage de nos sprinteurs!

 

À lundi prochain !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.