Le rendez-vous de Robin #28

Robin Duvillard est membre de l’équipe de France de ski de fond. Retrouvez chaque lundi soir sur Nordic Magazine la rubrique de notre chroniqueur que vous pourrez lire en avant première sur sa page Facebook. Ce lundi, l’équipe de Nordic Magazine est (très) fière d’ouvrir ces colonnes à Robin, médaillé olympique historique avec ses copains du relais français.

 

Il y a une semaine, je vous avais annoncé que la 28e médaille d’or française de l’histoire aux JO d’hiver allait arriver. Pas loupé, Martin Fourcade nous l’a apportée et il a même mis la 29e dans la besace pour la route… mais j’avais oublié un détail : que la 100e médaille française aux Jeux d’hiver allait arriver aussi… et que ce serait la nôtre cette fois !! Bordel quel pied !!!
J’ai eu peur de devoir repousser exceptionnellement mon RDV à mardi, vu le programme de la journée avec la cérémonie des médailles, mais je me suis dit, médaillé olympique ou pas, un RDV du lundi ça ne se rate pas! Donc au boulot :

Décryptage des 10 raisons de notre médaille

  1. La règle du jamais 2 sans 3 est une farce, sinon nous aurions fait 4e comme à Turin et Vancouver !
  2. Les filles avaient fait 4e la veille, et en tant qu’hommes sexistes et machos, on devait faire mieux !
  3. On était en blanc, comme la Suède. Vu leurs résultats ici, on a bien choisi notre couleur de combinaison !
  4. On s’était peint des drapeux bleu blanc rouge sur les joues, genre : ”on est français et on va vous défoncer”
  5. Notre staff souvent décrié nous avait fait des skis au top !
  6. Les favoris norvégiens sont passés à côtés. Mauvais skis ? Méforme ? Peur ? Excès de saumon ? On sait pas et on s’en fout, chacun son tour !
  7. Jean-Marc est tombé, ce qui lui arrive toujours quand il est en grosse forme !
  8. On en avait marre d’entendre : ”ah vous faites du ski de fond ? Oh, bravo pour toutes vos médailles à Vancouver…” Au moins cette fois, on appréciera!
  9. On a mangé tout pareil que Martin depuis une semaine !
  10. On a fait une course de cochon tout simplement, non ?!!

Mais il nous faut quand même remercier Chloé Trespeuch, qui au début de notre course a pris le bronze en snowboardcross, et nous a préparé la voie pour aller chercher cette 100e médaille française ! Et très très grand MERCI au brouillard épais qui est tombé juste après notre course, repoussant d’au moins 24h la possibilité pour Martin de rejoindre Killy au palmarès des triples médaillés d’or aux JO d’hiver, et nous laissant un peu d’exposition médiatique !

La famille du fond tricolore fête cette médaille collective.

La famille du fond tricolore fête cette médaille collective.

Petites histoires olympiques

  • Après sa désillusion sur le skiathlon au début des JO, Petter Northug a été aperçu le soir même par nos techniciens en train de manger pizzas et coca à 1h30 du matin, et les médias norvégiens ont annoncé récemment qu’il aurait subi de grosses pertes au poker en ligne depuis qu’il est ici… Le pauvre pensait se refaire financièrement et nutritionnellement sur le relais d’hier, mais quatre vilains petits français l’ont privé du podium et fait bouffé la médaille en chocolat… On est pas corrects ! Mais il faut quand même lui rendre hommage pour son attitude digne en passant la ligne et en nous félicitant tous les quatre sincèrement. Classe.
  • Coline Mattel a remporté une médaille en saut à ski, ce qui est beau, mais ça le restera à jamais puisque c’était le premier podium féminin en saut aux JO d’hiver !
  • Claudia Nystad : ce nom ne vous dit peut être rien, mais cette fondeuse allemande vient de remporter une nouvelle médaille olympique en relais, et ce pour la 4e olympiade d’affilée depuis Salt Lake City ! Chapeau madame !
  • Les Norvégiens sont le plus gourmands ici à Sochi, puisqu’ils dominent le classement des médailles en chocolat avec 8, loin devant la France qui ne fait pas trop d’écart alimentaire (1 seule) ! Mais ils sont quand même loin devant nous au vrai classement des médailles, donc le chocolat doit aider parfois !
  • Avec 18 filles sorties sur 49 au départ, j’espère que le coach qui a tracé le Super G dames était en bas de la piste avec une banderole en hommage à Pierre de Coubertin: “L’important c’est de participer.”
  • Après Ole Einar Bjoerndalen et Armin Zoeggeler il y a quelques jours, un autre vieux de 41 ans a décroché une breloque : Noriaki Kasai en saut à ski ! Ça me pousserait presqu’à aller jusqu’aux Jeux de 2026.

Mais en attendant 2026, il y a une médaille à recevoir, un 50 km olympique à vivre, et beaucoup de réponses à donner à tous les messages de félicitations que j’ai reçus et qui m’ont fait grave plaisir ! Mais je crois que depuis hier, les rares moments de pause que j’ai eus et où j’aurai pu en profiter pour vous répondre, je les ai passés à me pincer pour vérifier si je ne rêvais pas…

MERCI À TOUS ET À LUNDI PROCHAIN !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.