Le Rendez-vous de Robin #48

Robin Duvillard est membre de l’équipe de France de ski et médaillé olympique avec le relais. Chaque lundi, il vous donne rendez-vous sur nordicmag.info et sur sa page Facebook.

 

Malgré les prévisions qui s’annonçaient idylliques, la Norvège reste la Norvège et la canicule n’aura duré ici que 2 jours avant de laisser filtrer des “ondées” plus ou moins épaisses. De toute façon, je crois qu’avec la météo cette semaine en France, je ne me fais aucun espoir d’espérer votre compassion… mais malgré ce week-end bien orageux, la semaine qui vient s’annonce belle ici, et c’est tant mieux parce que, vu que le Tour de France est terminé, il va falloir retourner à l’entraînement l’après midi, alors autant le faire sous le soleil!

 

Tour de France
Et puisque on parle de Tour de France, saluons cette superbe édition 2014, qui malgré la grosse domination de Vincenzo Nibali, aura offert des rebondissements et du suspens jusqu’au bout, avec en point d’orgue 2 Français sur le podium, une première depuis 1984! Maintenant espérons que la patrouille ne rattrapera personne et qu’il ne faudra pas un jour aller chercher le 9e du classement pour le déclarer vainqueur…!
Mais en attendant, avant de critiquer, il faut savoir balayer devant sa porte, car force est de constater que le ski de fond n’est pas toujours mieux loti que le cyclisme en matière de dopage, comme nous l’a montré l’Autrichien Johannes Duerr (à prononcer “dur” pour après) cet hiver.

 

Johannes “Duerr”, mais pas longtemps
En effet, après de forts soupçons sur ses résultats depuis son arrivée sur le circuit il y a 2 ans, notre jeune Autrichien s’est fait pincer puis suspendre pour dopage. Mais ce n’est que depuis cette semaine qu’il a été officiellement rayé de tous les résultats de l’hiver, ce qui m’est personnellement profitable puisque qu’avec la redistribution des points sur les courses concernées, j’ai gagné 3 places sur le classement général (47e à 44e), 2 places sur le classement mondial distance (24e à 22e) et surtout ma meilleure performance individuelle devient une 4e place sur la montée finale du Tour de Ski…
Ma première pensée va à Petter Northug qui n’aura donc pas eu droit aux joies du podium final du Tour de Ski mais j’espère qu’il pourra récupérer le price money pour pouvoir payer son procès en attente suite à son accident de voiture printanier.
Mais ce qui me ravit le plus, c’est qu’avec cette 4e place, je fais désormais officiellement partie de la grande famille des skieurs français bouffeurs de chocolat! Je crois que je vais me permettre un petit écart alimentaire (du type gros Rocher Suchard) pour fêter ça !

 

La véritable origine du Crowdfunding
Vous avez tous sûrement entendu parler du crowdfunding, systême qui consiste à lever des fonds en récoltant des petites sommes auprès d’un grand nombre de personnes pour mener à bien un projet. Mais ce que vous ne saviez pas, c’est comment est né ce concept! Et c’est là que j’interviens puisque je viens de le découvrir à mon insu, en n’ayant pas mes bagages à l’aéroport de Stavenger mardi dernier…
Et pour pouvoir m’entraîner mercredi, j’ai donc dû faire appel à mes partenaires d’équipe, en demandant un petit peu à chacun pour ne pas trop abuser de leur générosité. C’est donc grâce aux chaussures de Gregoire Deschamps, aux chaussettes et aux gants d’Ivan Perrillat, au wi-fi de Maurice (très important pour l’entraînement malgré les apparences), au cardio de François Faivre, et au short et caleçon de Martin Fourcade. Avec quasiment rien au départ hormis skiroues et bâtons déjà sur place, et grâce à 5 personnes bienveillantes, j’ai pu mener à bien un grand projet, à savoir faire une séance de skiroue (waahhouu)… et voilà le crowdfunding réinventé!

 

L’info insolite du jour
Pour continuer à nourrir votre soif débordante de connaissance inutile, voici donc une info nutritionnelle importante: (surtout quand vous êtes en Norvège où vous bouffez de la patate à tous les repas..)
“Ingérer plus d’1kg de pomme de terre en un repas peut vous tuer! Car en effet, celles-ci contiennent des alcaloïdes toxiques (la solanine et la chaconine pour les intimes)..”
Bref, morale de l’histoire: mieux vaut abuser de la charcuterie et du fromage quand vous faites une raclette.
Mais attention également car: “130 tasses de thé constitueraient une dose mortelle de caféïne, tout comme 191 canettes de Redbull, 87 Grand Caffe Mocha de chez Starbucks, ou 2548 barres de Kitkat..”
Le danger est donc partout !

À lundi prochain!


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.