Le rendez-vous de Robin Duvillard #237

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur de Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info

 

Faire ou ne pas faire le pas le poids

C’est connu, avril n’est pas le mois le plus simple pour contrôler son poids quand on est skieur de fond. Avec toutes les choses qu’il y a à fêter (ou au contraire à oublier), Pâques et la décompression mentale et physique, c’est assez compliqué de rester à son poids de forme.

Pour 97% des athlètes on dira que ce n’est pas grave, mais pour les 3% restants, qui ont décidé de prolonger leur saison jusqu’à fin avril, la problématique devient réelle ! Vous l’avez lu entre les lignes : cette année, je suis dans les 3%… avec la Skarverennet, dernière longue de la saison, qui se profile en Norvège ce week-end !

Mais comme je n’arrive pas à avoir de contrôle efficient sur mon poids, j’ai pris le problème par l’autre bout, en essayant de gagner du poids sur mon matériel. Voici en détail ce que pèse mon équipement de course — merci de m’aider à savoir quoi enlever pour prendre le départ samedi prochain et ainsi compenser le gain de poids de la dernière semaine :

  • gants 59g
  • Bâtons 300g
  • Skis 1360g
  • Chaussures 794g
  • Lunettes 23g
  • Bandeau 14g
  • Buff 30g
  • Combinaison haut 198g
  • Combinaison bas 184g
  • Sous pull 93g
  • Caleçon 56g
  • Chaussettes 46g
  • Montre 56g
  • Ceinture cardio 71g
  • Dossard 96g

Mouais… jsui en train de me dire que ça risque de pas suffire d’enlever des accessoires !

Le challenge d’éviter le challenge

Hier avait lieu le challenge Zilio, la dernière course régionale dauphinoise. Une bonne occasion pour nous de faire une dernière intensité avant de s’envoler pour la Norvège et la Skarverennet… Si avec Villard-de-Lans nous avons gagné ce relais (malgré une belle attaque de Guillaume Berglez), le plus gros challenge fut ailleurs… En effet, la Zilio se courait à l’Alpe d’Huez, tout comme le challenge des moniteurs qui débute aujourd’hui et dont le pouvoir attractif est plus grand que celui d’un Ricard pour un bouliste. C’est vous dire! La fête, la bonne ambiance, une tonne de copains à retrouver après de plus ou moins longues années… Autant vous dire que réussir à s’extirper de ce traquenard constituait un challenge bien plus complexe à relever que n’importe laquelle des courses de la saison !

Autant dire que nous y sommes parvenus à hauteur de 37% seulement. Je vous laisse imaginer le scénario !

Série des « tu préfères »

‘’Tu préfères faire 3h de ski de fond à 2100m d’altitude un 16 avril dans la neige molle OU passer une après midi au bar à neige du challenge des moniteurs sans avoir le droit de refuser le moindre verre ?’’

L’info très insolite du jour

’La Chine a plus d’anglophones que les Etats-Unis.’’ Bah oui, Normal.. À lundi prochain !!


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.