Le rendez-vous de Robin Duvillard #254

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur de skieur du fond du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

 

Équipe de France de ski de fond, changements ou pas?

Mis à part les compètes hivernales, mon dernier stage d’entraînement avec l’équipe de France remontait à novembre 2017. C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé le ski et la vie de groupe, et la ré-acclimatation a été rapide! En effet, tout n’a pas changé en 10 mois… petit inventaire des changements, ou non!

– Avant j’avais un seul entraîneur, mais ça c’était avant.. maintenant j’en ai deux!
– Jean-Marc a paraît-il un an de plus.. ah bon? Pas fais gaffe.
– Maurice vit toujours à son propre rythme. Soit un rythme globalement décalé de celui des autres.
– Clément Parisse n’a pas perdu de points de VO2.
– Les sprinteurs vont toujours beaucoup beaucoup plus vite que nous mais toujours sur moins longtemps !
– Damien Tarantola a toujours une poitrine a rendre jaloux pas mal de nos amies fondeuses.
– Adrien Backsheider est passé dans la catégorie des papas.
– La moyenne d’âge en distance a chuté de 30,2 ans à 27,44 malgré 1 an de plus pour tout le monde! La faute à nos 3 petits nouveaux, Jules, Jean et Valentin! Du coup les discussions aussi sont rajeunies.. et ma foi, il semblerait que nous, anciens, arrivons amplement à nous y adapter!
Vous l’avez compris, la vie suit son cours dans notre petit monde!

 

La recette secrète d’un bon mal de bide

Il n’existe, paraît-il, aucune recette au bonheur.. certes, et alors? Moi ce que je peux affirmer, c’est qu’il existe une vraie recette (parmi d’autres) pour se payer un bon mal de bide et passer une bonne nuit bien pourrie!

 

  • Passez 5 mois chez vous à manger de la nourriture dont vous avez une certaine habitude.
  • Partez ensuite dans un pays étranger où l’on cuisine un peu différemment de votre habitude.
  • Au hasard, l’Allemagne par exemple, avec beaucoup de chou, cru ou cuit, agrémenté de ses saucisses en tout genre.
  • Ajoutez un bon gros changement de température. Un ski-tunnel fera l’affaire..
  • Surtout ne voyez rien venir, sinon ça marche pas si vous anticipez.
  • Mettez une petite dose de fatigue par dessus. Du type une grosse journée d’entraînement, voilà ça c’est bien.
  • Attendez 1 ou 2 heures à 180 degrés dans votre lit.
  • Puis passez à 90 degrés en position chien de fusil avec les frissons (bah 90 degrés de moins, ça fait la diff’!!) et le tour est joué: votre nuit est cuite!
    Bien sûr il y a d’autres variantes, qui diffèrent sur quelques points. Mais au final la recette réussit toujours, et c’est ça qui compte!!

 

Les comparaisons qui tuent

1. Quand certaines nations n’ont pas les moyens de se payer un camion de fartage l’hiver et qu’elles voient débarquer à Oberhof le gros truck de fartage des Norvégiens déplacé expressément depuis la Norvège pour faire uniquement des tests de skis…

2. Quand certains n’ont jamais été champions de France et qu’ils voient Martin Fourcade remettre ses compteurs de titres de champion de France à zéro après ses 30 ans, histoire de rendre sa carrière de nouveau un peu palpitante..

 

L’info très insolite du jour

‘’Une abeille peut sentir avec ses genoux’’
On dit qu’on est jaloux ou pas?

À lundi prochain!


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.