Le rendez-vous de Robin Duvillard #284

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

 

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur du skieur du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

J + sept du mode retraite

Ne nous mentons pas, la fin d’une carrière et la fin d’une saison ont globalement beaucoup de similitudes dans les premiers jours et ne diffèrent que dans le fait que cet état de non-respect des règles du professionnalisme habituel et de l’hygiène de vie soignée risque de durer plus longtemps pour le premier. Rien ne sert donc de vendre la légende selon laquelle le repos printanier est un temps où le fondeur se ressource spirituellement, fait un jeûne de purification intérieure et pratique le yoga et la méditation tous les matins pour se sentir apaisé du stress intensif vécu au cours des derniers mois. Non, ça ce serait vous mentir..
Je ne peux malheureusement pas tout dire ici et c’est regrettable, car ça nous aurait fait rire un peu. Pour autant, voici 2 choses qui ressortent de ma semaine :

  • Monter les 3 escaliers de chez moi a de loin été mon activité sportive la plus marquante..
  • La nourriture la plus saine que j’ai mangé doit sûrement être les plantes contenues dans la Chartreuse. A moins que ce ne soit plutôt la pâte à tartiner BIO de ce matin..!

 

Mes souvenirs insolites de carrière #6:

Île de Vancouver, Mont Washington, préparation JO 2010.
Pour nous remettre du décalage horaire et nous préparer au calme avant de démarrer cette quinzaine olympique, les coachs du fond et du biathlon ont opté pour une semaine dans cette station typique nord-américaine que nous rallions après un doux périple de 23 heures et une envie de dormir à l’arrivée aussi grande que votre mal de fesse après avoir fait une sortie de 5 heures pour votre reprise du vélo après 6 mois..
Bref, je m’égare, là n’est pas la petite histoire.
Avec nos amis biathlètes français, nous avons chacun une grosse maison côte-à-côte et, comme eux ont un cuisinier, nous commençons à apprécier aller manger leur porridge et leurs pancakes de temps à autre (Note de l’auteur : Comprendre tous les jours). Or, la jalousie étant un trait de caractère marqué chez ces gens particuliers, notre équipe se retrouve la cible de petits coups fourrés réguliers, auxquels bien évidemment nous ne répondons pas, bien trop concentrés sur nos compétitions à venir.. construction d’un mur de neige géant devant notre porte d’entrée, laçage de toutes nos chaussures ensemble, bref, j’en passe. Mais notre patience a ses limites que le biathlète ne connaît pas et l’erreur de Vincent Jay de se balader seul dans la rue constituera une occasion en or de rendre la pareil à ces vils personnages.. Plaquage, neutralisation, ligotage au scotch, nous le plaçons ensuite dans une grande poubelle d’extérieur que nous remplissons à grand coup de pelle à neige. Notre victoire est totale, nous avons gagné la guerre!! Mais, force est de constater que nous ne ramènerons pas de médailles, à la différence des biathlètes et notamment Vincent qui sera sacré champion olympique à peine six jours plus tard!! Comme quoi, tout n’est pas forcément bon à jeter à la poubelle…!!

L’info très insolite du jour

“Il faut 7 secondes pour que la nourriture se rende de votre bouche à l’estomac.”
Et 7 jours à peine pour aller recouvrir vos abdominaux!!

À lundi prochain!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.