Le rendez-vous de Robin Duvillard #287

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur du skieur du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

Ma nouvelle technique de préparation

Dans 6 jours, je vais participer à une course de vélo pour la première fois de ma vie, et comme les 180 km m’inquiètent un peu pour un 19 mai, je me suis appliqué à remplir ma semaine avec tout ce qu’il faut pour performer…

– 1 fête de fin de carrière
– 1 Enterrement de Vie de Garçon
– 3 courtes nuits en refuge grand confort avec pluie, neige et 5 degrés de moyenne
– 1 footing de 4 km entrecoupé de pauses morilles
– 1 cours de fitness d’une heure en mode déguisé et sous l’emprise de boisson non énergétique
– Zéro résistance à toutes les tentations sucrées qui sont passées sous mon nez
– Des heures de rire pour travailler mes abdos! (C’est très important les abdos, tous les coachs vous le diront)
– 19 heures de sommeil en retard
– 2 grands matchs de foot avec les copains pour se faire mal à un pied et galérer à marcher maintenant..
– 1 ou 2 degrés en plus vers la droite sur le cadran de la balance
– Beaucoup de jeux plus ou moins stupides, parce que le jeu dans l’entraînement c’est la clé de la réussite..
– Un peu de nourriture pour chien parce que je me dis qu’avec ça j’aurai peut-être leur santé dimanche…
– Et, tout de même (..) 1 sortie vélo de 60 km !

Bref à J-6 de la première course de vélo de ma vie, je dirais que ma préparation semble douteuse… et il me semble qu’en à peine un mois de retraite j’ai un peu perdu mes connaissances en matière de préparation à un événement sportif!

 

Mes souvenirs insolites de carrière #9

1 janvier 2011. Oberhof. Tour de ski.
Comme très souvent à Oberhof lors de tous mes Tour de Ski, le week-end inaugural se déroule comme ceci: 1 super performance sur le prologue skate du premier jour, suivi d’une énorme rouste sur la poursuite en classique le lendemain.
Et cette édition 2011 n’échappe pas à la règle, avec une 6e place sur le prologue.. puis 51 places de perdues le lendemain!!

Sauf que cette fois-ci, ma journée pourrie allait se poursuivre quelques heures… en effet, en passant la ligne un peu dépité, un gentil monsieur ne respectant pas du tout ma tristesse, vient m’annoncer que je dois aller au contrôle antidopage pour ma course de la veille. En soi rien de choquant, au contraire. Sauf que le Tour de Ski est une perpétuelle course contre la montre, sur les skis mais aussi entre les courses pour rallier l’étape d’après, et que là on est déjà en fin d’après-midi, que nous avons 5h de route pour rejoindre Oberstdorf où nous avons une course dès le lendemain, que les copains m’attendent dans le bus, et que je mets toujours 2 plombes à pisser au contrôle, et que là en plus je n’ai même pas envie.

Bref, je fais 2 tentatives qui se soldent par un échec, laisse donc passer les autres entre temps, bois des grands coca et de l’eau, m’énerve et perd patience. Tous les autres français se sont finalement barrés et seul mon coach m’attend et je sens qu’il en a bien marre aussi… finalement on se retrouve à partir 2h30 après mes collègues et on arrivera bien 3h après eux à l’hôtel, puisque bien évidemment, il a fallu que je m’arrête pisser tous les 1/4 d’heures après notre départ!! Bref ça fait toujours plaisir d’attaquer l’année de la meilleure des manières!

 

L’info très insolite du jour

‘’La stéatopygie est le nom désignant la présence d’un gros postérieur chez un individu..’’
Tiens ça, ça m’aiderait pour ne pas avoir mal aux fesses dimanche pendant 180 km !

À lundi prochain!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.