Le rendez-vous de Robin Duvillard #293

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur du skieur de fond du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

Pensée du jour

On me pose souvent la question en ce moment: ‘’ça va, la forme?’’.. je ne savais plus vraiment quoi répondre mais ce week-end j’ai trouvé: ‘’je n’ai pas la forme.. j’ai mieux! J’ai LES formes!!’’

 

Hypo, Vélo, Maso

Hier j’ai fait une double sortie de vélo, pour 9h de pédalage dans la journée.. débile certes, mais riche d’enseignements.. voyez plutôt:

 

  • Pour ceux qui n’ont jamais connu ce phénomène, sachez que l’hypoglycémie donne faim.. au cas où, ça peut toujours servir de le savoir!
  • Dans le Cormet de Roselend, j’ai roulé avec environ 300 Porsches (j’ai pas le compte exact pour une fois!!), mais malgré qu’elles faisaient ronfler le moteur et coupaient les virages, aucune ne m’a doublé… les gens qui pratiquent le vélo apprécieront la performance!!
  • J’ai fait plus d’heures de sport en une journée que sur tout mon mois de mai 2018..
  • Le vélo a cette faculté rare de pouvoir être trop bien ET trop nul au cours de la même sortie..
  • J’ai fait plus de sport en une journée que dans chacune des 12 951 journées de ma vie..
  • Le vent de face pour un cycliste est (à égalité avec les crampes..) une invention aussi nulle que les arêtes dans le poisson, que les rayures sur la chanson préférée de votre CD ou que la poussière qui revient sans cesse dans votre maison: ça irrite légèrement..

 

Mes souvenirs insolites de carrière #14

3 janvier 2016. Oberstdorf. Tour de ski. 
Après les trois premières étapes en Suisse, je suis très bien placé à la 20e place..sauf qu’en Allemagne, tout va se compliquer en quelques heures…
Au milieu de la nuit je suis pris au bout par un mal de ventre sournois.. Aïe! Grand habitué des gastros dans le passé, j’avais trouvé une solution (les probiotiques) qui marchait depuis une bonne dizaine d’années alors je n’en crois pas trop mes yeux. Non, pas là, pas en plein Tour de Ski! Je vais m’enfermer au toilettes pour ne pas réveiller mon éternel collègue de chambre Jean-Marc, et surtout ne pas le contaminer.. je passe la moitié de la nuit sur le trône de plastique, à attendre le moment fatidique où je vais vomir mes tripes et faire une croix sur ce joli Tour de Ski… fourmis dans les bras, tremblement, sueur, fièvre, je suis mal, mais mal! Et pourtant rien ne vient.. je finis par retourner me coucher vers 4h du matin en attendant la suite. Mais rien..Ce n’est pas une gastro, juste une indigestion, sûrement l’excès de gluten, moi qui ai réduit énormément les glucides depuis quelques temps, mon corps n’est plus habitué. Je me lève, sans énergie. Heureusement c’est jour de repos. Je reste donc au lit, je ne mange rien de la journée, juste de l’eau chaude et du miel (houhou!). Le lendemain c’est un sprint classique alors bon, j’aurais pris la même rouste en étant en forme! Je passe la ligne bien blanc comme un linge tout de même. Je prends jour après jour sans penser à la suite. Une autre course en classique comme bon chemin de croix puis un nouveau jour de repos salvateur pour rejoindre l’Italie. Je prends encore 2 petites roustes sur les courses suivantes et je n’ai plus guère d’ambitions au général. J’ai reculé autant qu’un enfant maigrelet tirant debout avec un bazooka sur l’épaule. Mais il reste la montée finale de l’Alpe Cermis. Et là, va savoir pourquoi, malgré des sensations très mauvaises à l’échauffement, je me retrouve à claquer ce qui restera à jamais (a priori…) mon seul podium en coupe du monde!!! On dira ce qu’on voudra mais s’affûter un peu ça a du bon!!

 

L’info très insolite du jour

‘’Il y a plus de 800 000 ans, l’homme possédait des petites épines de kératine sur le pénis..’’
Mesdames, vous voyez qu’on fait des efforts!!

À lundi prochain!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.