Le rendez-vous de Robin Duvillard #295

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur du skieur de fond du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

Y’a pas d’âge pour partir en stage

Nouvelle saison, moins d’ambitions, mais toujours la passion et l’envie d’aller (encore un peu) vite sur les skis de fond. Du coup, il n’y a pas de secret, parfois faut partir de la maison et s’entraîner dur avec des compagnons!
Si ça m’a vraiment fait bizarre de repartir en stage et que la question « mais qu’est ce que je fais là? » m’a traversé l’esprit pendant 24h, je suis ravi de ce premier stage avec le Team Grenoble Isère nordique à Livigno, et de pouvoir (je l’espère du moins) transmettre un peu de mon expérience à mes nouveaux jeunes coéquipiers!


J’ai surtout pu découvrir ou re-découvrir plusieurs choses durant ce stage:

– Livigno durant l’été.. je crois que c’est le village le plus sportif que je n’ai jamais vu! Vu le nombre de pros cyclistes qui roulent ici, autant dire que les KOM Strava sont inaccessibles…
– Qu’on pouvait encore de nos jours payer le gazole au prix de mes premiers pleins d’essence à moins d’1€..
– L’ascension du mythique Passo Stelvio, col bien connu des fondeurs du monde entier. Comme quoi, ça aurait été une case manquante à ma carrière sinon!
– Et la fameuse saucisse choucroute au sommet du col également…!
– Qu’on pouvait être le plus vieux du groupe et trouver ça quand même hyper cool..
– Le goût du sang dans la bouche après une grosse séance d’intensité..
– Le plaisir assez intense de s’entraîner avec un groupe de jeunes et de les coacher en même temps!

 

Mes souvenirs insolites de carrière #16

Beitostolen, Norvège; novembre 2007.
Après avoir profité des quotats élargis accordés au pays organisateur pour faire plusieurs coupes du monde en France, puis une coupe du monde en Allemagne du fait de l’absence des 5 meilleurs français en préparation pour les JO de 2006, je suis enfin sélectionné ‘’à la régulière’’ sur une ‘’vraie’’ coupe du monde à l’étranger. Et c’est à Beitostolen en Norvège que je vais vivre ça.

Bon.. la course individuelle ne se déroule pas de la meilleure des manières, un peu dépassé par l’enjeu, je skie loin de mon potentiel et je remplis mes deux valises d’une bonne minute chacune et je rentre à l’hôtel bien chargé d’émotions plus que de performance.. logiquement les 4 autres anciens formeront le relais du lendemain et je me retrouve à aller avec les coachs et les techniciens boire un verre le soir.
Naïf et encore ignard du prix de la vie norvégienne, je me propose tout fier et guilleret de payer ma tournée de bières au groupe (10 personnes..)! Quelques yeux interrogateurs me scrutent un instant puis tous acceptent volontiers..
me voilà parti à régler la note avec beaucoup plus de chiffres qu’en euros, mais comme je ne connais pas le taux de change, je me dis surtout que si il y en a beaucoup, comme la lire italienne de l’époque, c’est que ça ne doit pas être si cher que ça..

Ce n’est que beaucoup plus tard, en regardant mon relevé bancaire que j’ai découvert la supercherie! Et qu’à 90€ la tournée de bières ça pique un peu.. donc un petit conseil aux jeunes skieurs: choisissez plutôt la République tchèque que la Norvège pour arroser votre première coupe du monde!!

 

L’info très insolite du jour

‘’Juan Manuel Fangio, vainqueur à 5 reprises du championnat du monde de Formule 1 entre 1951 et 1957 ne passa son permis de conduire qu’en 1961, plusieurs années après sa retraite sportive..’’
Comme quoi…!

À lundi prochain!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.