Course d’orientation : le grand jour pour François Gonon

Gonon 2Ce samedi, les athlètes se retrouveront au Chalet-à-Gobet pour le relais qui viendra clôturer le WOC 2012 qui ont choisi comme terrain de jeu Lausanne et le Jura suisse. Les femmes sur 17,7 km et les hommes sur 20,7 km essayeront de terminer cette semaine de compétition de la plus belle des manières. A la vue de la forme affichée par les athlètes lors des épreuves individuelles, le relais s’annonce des plus indécis.

C’est en tout cas le grand jour pour François Gonon, champion du monde en titre avec l’équipe tricolore. La composition des équipes de France de relais est désormais connue. Seront alignés comme 1er relayeur Philippe Adamski, 2e relayeur Thierry Gueorgiou et 3e relayeur François Gonon. Déjà lors des championnats d’Europe en Suède où la France a décroché le bronze, le coureur de Lamoura fermera le ban. « Ça met un peu la pression », reconnaissait-il il y a quelques jours. D’autant que, 5e de la moyenne distance, il est plus que jamais en quête d’or.


Thierry Gueorgiouau vu du peu d’entraînement spécifique qu’il a pu faire en amont de ces championnats du monde, à cause de sa blessure,  saura-t-il répéter sa performance de la moyenne distance ? Il a terminé à 5 secondes du podium et a pris a 4e place de la finale, talonné à trois secondes par le Jurassien. Celui-ci n’a commis aucune erreur technique, il n’a donc  pas grand-chose à regretter. Il a cependant su que sa prestation ne serait pas suffisante pour rester sur le podium car il n’a pas pu relancer comme il le souhaitait aux moments clés.

Mais les Suisses seront des adversaires à ne pas négliger : Vieser a expliqué que le choix des membres de l’équipe n’était pas une tâche facile. C’est seulement après de longues discussions qu’une décision a été prise : « Nous disposons de tellement d’athlètes d’un excellent niveau, qu’il n’existe pas de critères objectifs pouvant les départager les uns des autres », a-t-il dit. Au final, l’entraîneur masculin a retenu Fabian Hertner, Matthias Müller et Matthias Merz. Tous les trois ont déjà gagné une médaille lors de ces Championnats du monde, Merz en a même récolté deux et baigne en pleine confiance. 

Le but pour le relais masculin a clairement été exposé lors de la conférence de presse : « Nous souhaitons gagner l’or », a dit Vieser. Il s’agit évidemment d’un grand défi, mais pas d’un objectif irréaliste. « Lorsque les trois sont à leur maximum, nous pouvons clairement jouer les premiers rôles », a continué Vieser. 

Aujourd’hui, le terrain sera difficile, humide car il a plu. Rien n’est donc joué, ni pour les Français, les Suisses ou encore les Norvégiens et les Russes. Pour personne.

> Le relais est à suivre en direct sur « SF zwei » ou en live-stream depuis le site internet du WOC 2012 dès 11h15.