Le Suisse Dario Cologna tient son titre mondial, les Français rassurants

Le Grison du Val Mustair Dario Cologna est devenu cet après-midi champion du monde du skiathlon en s’imposant en patron devant les Norvégiens Martin Sundby, Sjur Roethe et Petter Nothug. Jean-Marc Gaillard 10e et Maurice Manificat 21e ont montré de belles choses.

Capture-d-ecran-2013-02-23-a-17.14.31.png

Depuis cet après-midi, Dario Cologna a tout gagné : coupe du monde, Jeux olympiques, Tour de ski et mondiaux (Photo Nordic Focus pour Wolrd championship Val di Fiemme)

 

Il ne lui manquait qu’un titre, qu’une seule ligne à son pretigieux palmarès pour compléter son CV spotrif. Depuis cet après-midi, le Suisse Dario Cologna a tout gagné après son succès sur le skiathlon des mondiaux. Et surtout avec la manière dont il a construit ce succès probant. Après la partie de classique sans grand intérêt, c’est le Norvégien Martin Sundby qui est sorti du peloton comptant une petite avance à 4 km de l’arrivée. 

Les Norvégiens ne souhaitant pas mener la chasse, le numéro un mondial a endossé ses responsabilités et mené le train pour recoller sur le fuyard. Non content de cette remontée, le Grison a poursuivi son effort, en remettant encore une couche dans la dernière bosse. 

Il s’envolait seul vers une superbe victoire devant trois Norvégiens : Sundby, Roethe et Northug qui n’a pu suivre le rythme du Suisse, sans doute mal placé dans la dernière difficulté. 

Du côté français, Jean-Marc Gaillard plutôt à l’aise dans cet exercice a signé un joli top 10 et Maurice Manificat toujours un peu en manque de rythme prend la 21e place : “La partie classique s’est très bien déroulée mais mes skis de skating manquaient un peu de glisse. Mon état de forme s’améliore de plus en plus. Et ce n’est que le début des mondiaux”, a-t-il expliqué sur Twitter.
Mathias Wibault prenait la 37e place.

Demain, le fondeur d’Agy sera aligné avec Gaillard pour le team sprint où l’endurance est, malgré la violence de l’effort, souvent primordiale pour jouer devant.