Haute-Savoie Nordic Team s’offre la 40e Envolée nordique

Pour la 40e anniversaire de l’Envolée nordique, mythique course qui se dispute par équipes de deux dans le massif jurassien, le Haute-Savoie nordic team a réalisé un fabuleux triplé ! Les Jurassiens n’ont rien pu faire face à l’armada haut-savoyarde notamment les vainqueurs Christophe Perrillat-Gérard Agnellet qui devancent Emilien Buisson – Damien Tarantola et Valentin Gaillard – Antoine Agnellet.

 

Le Haute-Savoie nordic team a écrit un succès historique rouge sur blanc à l’occasion de la 40e édition de l’Envolée nordique qui s’est déroulée ce dimanche dans des conditions parfaites. Les organisateurs du SC Mont-Noir n’imaginaient pas il y a seulement une semaine offrir un tel terrain de jeux à près de 650 équipes de fondeurs et fondeuses.

Envolee-groupe HSN

Dans un paysage du carte postale, une couleur s’est très vite retrouvée aux avant-postes : le rouge des combinaisons du Haute-Savoie Nordic Team. Emmenant dans leur sillage plusieurs formations jurassiennes dont les duos Théo Pellegrini – Baptiste Blondeau, Romain Jacquier – Nicolas Berthet ou encore Florian Pinel – Mathieu Cassez, Martin Egraz – Rémi Borgeot, les rouges ont dicté leur loi dès la première difficulté du tracé : la montée de la Célestine.

 

Jacquier – Berthet, seul contre tous

 

Sous l’impulsion de Perrillat et Agnellet le groupe explosait complètement et seul Emilien Buisson pouvait accrocher les dossards un des grands favoris du jour. Les futurs vainqueurs appuyaient encore un peu sur le champignon dans la montée du Chalet Pin et ses virages piégeur pour s’envoler vers une victoire en patrons. “Ça fait grand plaisir de gagner ici pour la deuxième fois, se réjouissait Christophe Perrillat. En 2010, j’avais gagné l’Envolée avant de remporter la Transjurassienne. J’espère bien refaire le même doublé cette année.’

Derrière les deux échappés, Damien Tarantola et Emilien Buisson prenaient la seconde place, 40 sec devant Valentin Gaillard et Antoine Agnellet. Trois équipes Haute-Savoie nordic team devant, des miettes ou presque pour les autres, à commencer par les Jurassiens Jacquier – Berthet qui sur le papier pouvaient franchement croire à une place sur la boîte. “On était deux contre six et même si on a pu revenir sur les troisièmes à hauteur de Nondance, on n’a pas pu lutter”, regrettait, une pointe de déception et de frustration dans la voix, Nicolas Berhet. L’équipage Pinel  – Cassez complétaient le top 5 du jour…

 

La jeunesse devant les ultra-skieuses

 

Chez les filles et pour son premier marathon, la jeune Elise Nicolas a pu compter sur Margot Burette pour venir à bout de cette Envolée et l’emporter. “Chacune à notre tour, on a fait l’effort pour rester devant”, confiait la fondeuse des Originaux.

Envolee-Elise Nicolas

Derrière les vainqueurs du jour, on retrouvait deux (très) grandes dames du ski jurassien. Après leur périple fou de 165 km sur la Traversée du Jura suisse ce mercredi, Florence Geymond-Golay et Christelle Jouille montaient sur la deuxième marche du podium !

Les plus belles photos de l’Envolée nordique.

Le top 50 du jour :`

IMG_6800

Du côté de l’Envolée Nordique, 22 kilomètres hommes, voici le classement :

1 – Anthony Benoit (SC Grandvaux), Clément Colin (SC Grandvaux). 1 heure, 7 min, 28 sec.
2 – Maxime Charret (CS La Féclaz), Richard Balland (SC Morbier Bellefontaine Morez). 1 heure, 8 min, 1 sec.
3 – Sacha Baldassari (SC Nozeroy), Thomas Blondeau (SC Grandvaux). 1 heure, 9 min, 15 sec.

Clément Colin : « Nous étions venus là pour gagner. Nous ne savions du tout qui il y allait avoir et ce que nous valions sur cette distance, c’est la première fois que nous faisons un 25 kilomètres. Le fait de participer à cette course n’est pas qu’une question de calendrier, nous avions envie de nous faire plaisir, de faire une course à deux. Je n’ai pas eu de mal à trouver un coéquipier, nous sommes tout le temps ensemble, nous sommes voisins, biathlètes et de la Chaux du Dombief ».

Anthony Benoit : « L’objectif c’était de faire une course sans la carabine, qui change un petit peu de l’ordinaire. Nous n’avons pas l’habitude et, à deux, c’est sympa. Avec Clément, nous nous sommes détachés avant le Pré Poncet. Dans une bosse, nous avons accéléré un petit peu et la deuxième équipe n’a pas réussi à suivre dans la descente qui a suivi, à la relance. Nous n’avons pas réussi à creuser un gros écart, mais nous avons tenu jusqu’au bout. Aujourd’hui, les conditions de courses sont bonnes, il y a une petite bise, mais il y a de la neige, il fait beau, donc c’est parfait ».

Chopard Lallier Lacroix

Classement dames :

1 – Céline Chopart Lallier (SC Val de Morteau), Roxane Lacroix (SC Bois d’Amont), 1 heure 10 min 46 s.
2 – Constance Vulliet (Le Grand Bornand), Marie Kromer (Praz de Lys), 1 heure 14 min 57 s.
3 – Jéromine Mercier (Ski Club La Brévine), Marine Jornod (SC Les Cernets), 1 heure 28 min 56 s.

Roxane Lacroix : « L’objectif aujourd’hui est déjà de se faire plaisir entre copines, car c’est vraiment une course sympa et pas loin de chez nous. Ensuite, je souhaitais me préparer pour la coupe de France de la semaine prochaine, à Gap, qui se déroulera sur le même format de course. Et Ce n’est pas la première fois que je gagne, mais c’est avec une coéquipière différente à chaque fois. Je n’ai pas cherché beaucoup pour trouver ma partenaire du jour, car Céline est ma coéquipière toute l’année dans le groupe régional. Nous avons pris des relais chacune notre tour. Je pense que j’étais mieux à l’aller et heureusement que Céline était là au retour, car cela commençait à être dur. Donc je me suis mis dans ses skis sur le retour, et c’est bien allé jusqu’à l’arrivée ».

 Céline Chopard-Lallier : « Nous sommes parties vite, j’étais un peu mal en allant jusqu’au Pré Poncet, et me suis demandée comment j’allais tenir. Et puis, au fil des kilomètres, la forme est revenue. A la fin, j’étais un petit mieux. Nous nous sommes bien entendues, nous avons pris des relais, c’était sympa. Les conditions de course étaient bonnes, la glisse était bonne, la course s’est bien passée. Maintenant, je prépare la prochaine Coupe de France qui se déroulera le week-end prochain à Gap. C’est ma première année senior, donc je découvre un peu le circuit national cette saison ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.