L’élite du saut a rendez-vous à Courchevel

Les 13 et 14 août se tiendra la 25e édition du Grand Prix d’été de saut à ski à Courchevel (73). Devenue une étape incontournable du calendrier estival, la station de ski savoyarde a déjà accueilli les plus grands qui ont voulu accrocher l’épreuve française à leur palmarès.

Depuis 2006, les vainqueurs ont tous évolué dans les hautes sphères du niveau mondial, le Grand Prix d’été étant souvent un bon indicateur pour l’hiver : Gregor Schlierenzauer en 2006, Bjorn Einar Romoeren en 2007, Harri Olli en 2008, Simon Ammann en 2009, Daiki Ito en 2010, Thomas Morgenstern en 2011, Reruhi Shimizu en 2012 et Andreas Wellinger en 2013.

La même année, l’équipe de France a aussi signé une belle troisième place devant son public. Une grande performance signée Vincent Descombes-Sevoie, Nicolas Mayer qui vient de prendre sa retraite, Coline Mattel et Léa Lemare !

L’an dernier, la Norvège a réussi un doublé avec Andreas Stjernen et Phillip Sjoeen aux deux premières positions après sept ans de disette sur le tremplin du Praz… avant de placer plusieurs sauteurs aux avant-postes mondiaux pendant l’hiver. En effet, comme le confie le Suisse Gregor Deschwanden à Nordic Magazine, « le Grand Prix d’été est un bon moyen de vérifier son niveau ». Quand on l’interroge sur le rendez-vous de Courchevel, il insiste d’ailleurs sur le fait que c’est « un événement parfait pour l’été » et « une compétition très familiale ». Gérard Colin, entraîneur des bleus, ajoute que cela « permet aussi de s’adapter aux nouveautés des matériels et aux nouvelles réglementations. » À ce sujet, il espère que « la FIS saura se montrer ferme en disqualifiant tous les athlètes dont les combinaisons ou le matériel ne seraient pas aux normes ».

L’entraîneur français confie aussi que « malgré les nombreuses retransmissions télévisées, le saut français vit dans la confidentialité. Organiser une compétition de niveau mondial en France est toujours motivant pour toute la famille. Elle va permettre à nos jeunes de côtoyer le haut niveau. Les tremplins de Courchevel [dont s’occupent Michel Pachod et son équipe, N.D.L.R.] sont magnifiques. Cette compétition est appréciée par tous : sauteurs, public… L’équipe de France aura à cœur de réussir à domicile ».

Gregor Deschwanden affirme même que l’équipe tricolore a, avec Vincent Descombes-Sevoie, « un sauteur qui peut être parmi les premiers du circuit mondial » et que « si les plus jeunes continuent de s’améliorer, la France aura une bonne équipe d’ici les deux prochaines années ».

Mais la question du successeur de Stjernen reste entière. Stefan Kraft, Michael Hayboeck, Peter Prevc, Anders Fannemel et beaucoup d’autres peuvent prétendre gagner l’épreuve française et aussi la saison d’été qui débutera à Wisla, en Pologne, le 31 juillet, et se terminera le 17 septembre en Autriche à Hinzenbach.

 

 

Photo : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.