Lenzerheide : Van der Graaff s’impose à domicile

SKI DE FOND – La Suissesse Laurien van der Graaff a ouvert son compteur de victoires en coupe du monde samedi, à l’occasion du sprint libre de Lenzerheide. Auteure d’une démonstration en finale, elle a fait chavirer le public en signant une victoire historique. Elle a nettement dominé Sophie Caldwell et Maiken Caspersen Falla.

 
Un sourire éclatant, les yeux clos, Laurien van der Graaff lève les bras dans l’aire d’arrivée de Lenzerheide et savoure l’ovation du public. Elle semble ne pas y croire. La Suissesse vient pourtant de dominer ses adversaires de la tête et des épaules pour s’offrir son premier succès en coupe du monde, sur un sprint libre plutôt plat, qui colle parfaitement à ses qualités de puissance et de glisse. Van der Graaff a su être patiente pour accélérer en fin de course et s’offrir une ligne droite de rêve devant un public ivre de bonheur. Avant cela, elle a franchi les tours les uns après les autres avec une grande facilité. Van der Graaf aura dimanche le privilège de s’élancer avec le dossard de leader du Tour de Ski.

Face à la puissance de la Suissesse, dans un jour exceptionnel, Sophie Caldwell et Maiken Caspersen Falla n’ont rien pu faire. Les deux jeunes femmes ont dû attendre la dernière ligne droite pour se départager, au profit de l’Américaine. Bjornsen hors-jeu dès les quarts de finale, Diggins victime d’un bris de bâton en finale, après avoir déjà subi la même mésaventure en quart, Caldwell a assuré la présence d’une coureuse US sur le podium. Cette équipe s’est construit une remarquable profondeur au fil du temps, au point de pouvoir placer trois athlètes parmi les toutes meilleures mondiales.

Diggins, Weng et Parmakoski déjà placées

Parmi les favorites du Tour de Ski Jessica Diggins, Heidi Weng et Krista Parmakoski ont déjà fait une différence intéressante sur des Nathalie von Siebenthal ou Teresa Stadlober reléguées à une trentaine de secondes du trio. Parmi ces athlètes, l’Américaine a été la seule à atteindre la finale, s’offrant une quinzaine de secondes précieuses, alors que se profile déjà un individuel classique où elle devrait perdre du temps.

Du côté des Françaises, Aurore Jean a réussi à rallier les quarts de finale, mais n’a pas eu les moyens de s’en extirper, battue notamment par van der Graaff et la surprenante Mari Laukkanen. Avec un 30e rang final, la Jurassienne a quand même marqué un petit point coupe du monde. Pour voir Coraline Thomas-Hugue et Anouk Faivre-Picon plus à leur avantage, il faudra probablement attendre la poursuite en libre de lundi.
 

Télécharger (PDF, 309KB)

 

Photos : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.