Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Les 4 tremplins aux 4 vents

La mythique Tournée des 4 tremplins débute aujourd’hui à Oberstdorf. Entre les jeunes loups et leurs aînés, rarement la compétition n’aura été aussi ouverte.

 

La 63e édition de la Tournée des 4 tremplins débute aujourd’hui, à Oberstdorf, en Allemagne, avec les qualifications. Ce grand rendez-vous hivernal compte pour le classement de la coupe du monde. Il passera aussi par Garmisch-Partenkirchen, toujours en Allemagne, le jour de l’An, puis rejoindra l’Autriche et Innsbruck le 4 janvier pour s’achever, non loin de là, le 6 janvier à Bischofshofen.

L’an dernier, c’est d’ailleurs un enfant du pays, Thomas Diethart, qui l’avait emporté à la surprise générale. Le sauteur de  Tulln an der Donau avait triomphé grâce à une troisième place à Oberstdorf et une victoire à Garmisch-Partenkirchen, ainsi qu’une cinquième place à Innsbruck et une dernière victoire à Bischofshofen. Le jeune homme vivait une saison d’exception puisqu’à Sochi, aux Jeux olympiques, il avait décroché peu après une médaille d’argent par équipes.

L'article continue sous la publicité

pub

 

L’Autriche ambitieuse

Cet hiver, Thomas Diethart est à la peine. En coupe du monde, il n’a pas mieux fait que la 17e place à Engelberg, en Suisse. Il ne figure donc pas dans la liste des favoris. Il faut néanmoins se méfier de l’homme volant qui dort. Ses dernières prestations n’étaient pas dépourvues de signes positifs :  « Le début de la saison n’est pas tel que je l’imaginais. Gregor [Schlierenzauer] m’a dit avant l’hiver qu’il avait éprouvé des difficultés lors de sa deuxième année au top niveau. C’est actuellement ce que je vis. Mais Engelberg était déjà meilleur. J’ai vu que je n’avais rien perdu. Je me sens bien ».

Privé d’un Thomas Morgenstern qui a préféré stopper sa carrière avec ses chutes traumatisantes, l’Autriche n’a donc pas dit son dernier mot, avec Michael Hayboeck, actuellement locataires des troisièmes places. Il aborde cette compétition avec confiance, contrairement à l’année dernière où il n’avait réussi à engranger aucun point en arrivant à Oberstdorf. Gregor Schlierenzauer (grand triomphateur en 2012 et 2013) et Stefan Kraft, eux aussi, ont des rêves. « Notre objectif est la victoire finale », a prévenu leur entraîneur Heinz Kuttin.

 

Les rivaux

Mais c’est un Norvégien, Anders Fannemel, qui occupe actuellement la tête du classement général, notamment grâce à sa victoire à Nizhny Tagil, en Russie, le 13 décembre dernier. Le sauteur norvégien a aussi terminé deuxième à Lillehammer. Il fait donc figure de favori.

L'article continue sous la publicité

pub

Le Tchèque Roman Koudelka le talonne, puisque seulement deux points séparent les deux hommes. S’il s’est imposé pour la première fois en coupe du monde à Klingenthal le 23 novembre dernier, il y a pris goût puisqu’il a renouvelé l’exploit face au vent de Lillehammer le 7 décembre et à Engelberg le 21 décembre.

L’Allemand Severin Freund a également les yeux rivés sur la Tournée des 4 tremplins. Depuis novembre, il est déjà monté à deux reprises sur le podium et s’est même hissé sur la plus haute marche le 14 décembre en Russie. Il compte aussi sur le soutien de “son” public lors des deux premières étapes pour se dépasser.

 

Ammann pour la gloire

Le Suisse Simon Ammann, à 33 ans, tentera, lui, pour la 17e fois de finir à la première place d’un rendez-vous qui ne lui a pas encore souri. L’an dernier, le quadruple champion olympique figurait bien parmi les meilleurs et sa troisième place représentait son quatrième podium final, après ses 2es places de 2009 et 2011 et sa 3e (déjà) de 2007. “Seule” la victoire finale continue de lui échapper.

Peter Prevc, le doyen Noriaki Kasai ou encore Anders Bardal… La Tournée des 4 tremplins cru 2014-2015 s’annonce très ouverte tant le nombre de prétendants est élevé.

L'article continue sous la publicité

pub

Deux Français participeront également à ce mini-Tour : le Chamoniard Vincent Descombes-Sevoie qui a marqué des points à trois reprises (dont une prometteuse 12e place à Klingenthal) et qui ambitionne de réussir de belles choses cette saison, et Ronan Lamy-Chappuis.

 

Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom

 

Eurosport Player_Ok

L'article continue sous la publicité

pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Derrière Alexander Loginov, Eduard Latypov ou Matvey Eliseev, le biathlon russe compte Said Karimulla Khalili. Ce talentueux moscovite, plus jeune que ses compatriotes, est...

Saut à ski

Daniel Huber n'a pas pu échapper à la colère de ses coéquipiers lors du stage que l'équipe autrichienne de saut à ski effectue sur...

Biathlon

Au micro de La Chaîne L'Équipe, le Dauphinois Emilien Jacquelin, 26 ans le mois prochain, a évoqué ses objectifs de l'hiver à venir.

Ski de fond

Plus de trois mois après sa disqualification du 50 kilomètres classique des Mondiaux d'Oberstdorf (Allemagne), Johannes Hoesflot Klæbo est apaisé.

Ski nordique

11:52. Annulé l’été dernier à cause de la pandémie de coronavirus, le Red Bull 400 revient sur le tremplin du Praz de Courchevel (Savoie)...

Saut à ski

Gregor Schlierenzauer va juger des photos mettant à l'honneur l'handisport. Le sauteur à ski souffre lui-même d'une déficience auditive.

Saut à ski

09:40. Dans un communiqué, la fédération allemande de ski a annoncé que la sauteuse à ski Agnes Reisch s’était blessée au genou droit. L’accident...

Planète Blanche

Toutes les semaines, retrouvez, dans la Planète Blanche, l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine.