Les biathlètes français se regroupent aujourd’hui à Idre, en Suède

Capture-d-ecran-2012-11-18-a-06.35.16.png

 

« Cette semaine c’est à Idre que j’ai posé la valise. Cette petite station suédoise va recevoir dans une semaine l’ouverture de l’IBU Cup. » Marie-Laure Brunet est arrivée à son tour en Scandinavie. Elle est accompagnée par les autres filles de l’équipe de France. Du côté des hommes, seuls Vincent Jay et Simon Desthieux, qualifié à Arçon, sont déjà arrivés ; les autres membres de l’équipe les rejoignent ce dimanche, sauf Martin Fourcade qui a décroché son billet pour la coupe du monde de fond à Gaellivare.

Les Français ne sont pas les seuls à avoir fait le déplacement : « Quelques équipes ont fait le choix de venir skier avant l’entame de la saison. C’est le cas des Polonais, Tchèques, Coréens et du groupe B de l’équipe d’Allemagne. »

« La piste fait 3,3 km, il n’y a pas beaucoup de neige autour mais une autre piste de 10 km environ est ouverte. Nous y allons les après-midi en classique.
Nous sommes tous les matins sur la piste de course autour du pas de tir », raconte le biathlète des Ménuires. Le jeune homme souffre d’une gastro, il n’est pas certain de participer, aujourd’hui, à un chrono avec les Allemands. Les filles, elles, se frotteront aux Tchèques.

Mercredi, direction le lieu de la coupe du monde d’Östersund. « A quelques jours de l’ouverture de la saison, je sens beaucoup d’impatience et d’envie. Pourtant je sais qu’il va falloir encore être patiente », confie Marie-Laure Brunet, sur son site Internet.

« Cette année, une petite particularité au calendrier, nous commençons par un relais mixte », rappelle Vincent Jay. Le 25 novembre, c’est maintenant dans quelques jours.

 

Photo : Marie-Laure Brunet