Les Français en route pour la Norvège

Mardi, les équipes de France de fond et biathlon prennent la direction de Sirdal en Norvège où ils vont s’entraîner durant deux semaines.

 

Tandis que les sauteurs tricolores ont pris lundi la route d’Oberstdorf, c’est une autre destination qui attend ce mardi les fondeurs et les biathlètes. Les équipes de France s’envolent en direction de la Norvège où, chaque été, elles enchaînent durant deux semaines stage et compétitions.

Plusieurs événements populaires servent en effet de terrain de jeu aux athlètes. C’est le cas du Blinkfestivalen qui se tiendra du 30 juillet au 1er août. Il est courant que des tricolores s’y distinguent : l’an dernier, le Haut-Savoyard Maurice Manificat avait, par exemple, frappé un coup en dominant la redoutable ascension de Lysebotn, une montée sèche de 7 km à 10 % de moyenne, au détriment des stars locales Martin Johnsrud Sundby et Sjur Roethe.

 

Going to #Norway , to Sirdal region! Camp with #XCSki & #biathlon fr teams. Bye bye blue sky & warm temp, hello cold & rain… #thermicshock

Posted by Maurice Manificat on lundi 20 juillet 2015

 

Deux absentes au Blinkfestivalen

Bien que blessée, la Jurassienne Anaïs Bescond a maintenu son départ pour Sirdal. « Ma douleur au pied est présente ponctuellement, mais pas continuellement, ce qui la rend supportable », a-t-elle indiqué sur son site. Mais elle pense toutefois déclarer forfait pour les courses. Une de ses coéquipières ne revêtira pas non plus le dossard : il s’agit de Marie Dorin-Habert. « Jusqu’en octobre, je fais en moyenne une semaine de stage par mois avec l’équipe », a déclaré la jeune maman à nos confrères de Ski Chrono.

A Oslo, les Guigonnat, Béatrix, Fillon-Maillet (qui vient de rejoindre l’équipe de France des Douanes) ou encore Desthieux vont retrouver Martin Fourcade qui vient de passer deux mois en Scandinavie. Dans L’Equipe du 21 juillet, le Catalan dresse un premier bilan de sa préparation en solitaire : « Je voulais aussi couper, faire un voyage, me retrouver avec ma compagne, qui va accoucher en septembre. Des contraintes ont fait que le voyage d’un an, initialement prévu, s’est transformé en quelques mois mais c’est une super aventure que je suis très content d’avoir menée », confie-t-il.

 

Martin Fourcade avec Tarjei Boe.

Martin Fourcade avec Tarjei Boe.

 

Moins sollicité qu’en France, le numéro un mondial du biathlon a pu se concentrer sur sa feuille de route préparée en commun avec le staff français : « J’ai eu l’impression d’avoir beaucoup de repos alors que j’ai travaillé comme je ne l’avais jamais fait. C’est vraiment la grosse différence. » Grâce aux nouvelles technologies, l’équipe de Stéphane Bouthiaux, son entraîneur, a pu régulièrement suivre le cheminement de son sportif : « J’ai envoyé toutes mes données par mail. On a été en contact régulier pour garder ce fil. Mon objectif n’était pas de m’éloigner mais de garder le même suivi en étant ici. »

 

Shooting photo pour @lequipe at home in Oslo!

Posted by Martin Fourcade on lundi 20 juillet 2015

 

 

Premier trail pour Baptiste Gros

Avant de partir, les Français ne sont pas restés enfermés à cause de la canicule qui sévit en France. Avec David Hennequin et son frère Sébastien Gros, l’Annécien Baptiste Gros a terminé le week-end dernier sur le podium du relais de 77 km de l’Intercala Trail, tandis que Simon Fourcade a rendu visite aux coureurs du Tour de France. Il a notamment croisé Romain Bardet qui, sur Twitter, a écrit : « Photo du jour! Pas osé avouer à que je me rêve en biathlète l’hiver.  »

 

Simon Fourcade et Romain Bardet

Romain Bardet pose avec Simon Fourcade… Ou l’inverse.

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.