Les sprints classique de Kuusamo remportés par Kowalczyk et Brandsdal

Le sprint classique du Ruka Triple de Kuusamo s’est déroulé sans les Français qui n’ont pas passé les qualifications. Les vainqueurs sont Justyna Kowalczyck et Eirik Brandsdal.

 

Tant pis pour cette fois : les Françaises ont regardé à la télé les phases finales du sprint classique dames comptant pour la première étape du Ruka Triple de Kuusamo cette après-midi.

Sorties dès les qualifications, les bleues n’ont pu se mêler à la bagarre. Tout comme la vainqueur du chrono matinal Marit Bjoergen, sortie dès les quarts.

En finale, on retrouvait la Polonaise Justyna Kowalczyk, la Suédoise Ingemarsdotter, la Norvégienne Brun-Lie, l’Allemande Hermann, l’Américaine Randall et la Russe Shapovolava. Dans la grande bosse du parcours, Kowalczyk lançait une attaque décisive après 2 min 30 de course, laissant sur place l’Allemande.

Derrière la numéro un mondiale, Kikkan Randall (+1″6) s’imposait au sprint devant Denise Hermann (+2″8). Voilà une première course qui donne le ton sur la forme de la Polonaise qui est déjà dans le coup. Sa démonstration de puissance laisse augurer de belles bagarres à venir avec Bjoergen and co. notamment samedi et dimanche sur les prochaines épreuves du Ruka Triple.

 

Mmes Randall, Kowalczyk et Hermann composent ce premier podium de coupe du monde.

Mmes Randall, Kowalczyk et Hermann composent ce premier podium de coupe du monde.

 

La réaction de Kowalczyk : « C’est un bon début de la saison, je suis très satisfaite de l’ensemble des courses. Je pensais que ce serait compliqué et j’ai vraiment dû m’employer pour m’imposer dans cette course. »

 

Les résultats à venir ICI.

 

Un Norvégien peut en cacher un autre

Chez les hommes, en l’absence de Petter Northug, les Norvégiens Hattestad et Brandsdal défiaient les spécialistes russes Gafarov et surtout Kriukov. Poltoranin, l’un des meilleurs classiqueurs du monde et le Suédois Peterson complétaient cette affiche.

D’entrée, les Russes prenaient la corde. Gafarov menait la danse, Hattestad fermait la marche. Comme chez les dames, la grande montée permettait de faire le tri avec Teodor Peterson, Eirik Brandsdal et Anton Gafarov en tête de course. Au fil d’une superbe dernière ligne droite, le Norvégien coupait la ligne une demi-chaussure devant le Russe et le Suédois. Poltoranin, 6e de cette finale, sera sans doute redoutable dans le 10 km classique demain.

Côté français, les bleus n’ont pu placer l’un des leurs en phases finales. Pire, ils figurent très loin au classement. Cyril Miranda manque de peu la qualification mais doit se contenter de la 44e place. Maurice Manificat a pu se décrasser avec une 65e place : le fondeur d’Agy sera plus à l’aise demain sur la distance classique. N’oublions pas que ce sprint était sa première compétition de l’hiver après quelques ennuis physiques. Jean-Marc Gaillard pointe à la 75e place, Mathias Wibault à la 119e et Adrien Baskscheider doit être déçu ce soir avec une 97e place sans doute loin de ses ambitions.

Les bleus pourront se racheter tout au long du week-end finlandais…

 

Les résultats  ICI.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.