L’heure des mamans

Lilou a 14 ans. Presque l’âge de Perrine Lafont qui a participé aux Jeux Olympiques en bosses à Sochi. « C’est une fine skieuse », dit Ophélie.  Melirose a quatre ans et demi. « Avant chaque course, j’ai besoin d’avoir un contact avec elle. A Sochi, on se débrouillera avec skype », dit Marie.

Ophélie David et Marie Martinod sont athlètes olympiques et mères de famille. Un défi, une gageure pas toujours évidente dans un monde aux codes bien établis. Etre skieur de haut niveau, c’est vivre souvent entre deux valises, une housse sur l’épaule et une carte du monde dans la poche. « Il y a un super papa », sourit Ophélie, reine du ski-cross qui rêve d’un dernier sacre.

L’une comme l’autre ont eu des parcours atypiques et ont posé les bases de leurs vies de femmes avant de revenir à la compétition.

Ophélie David est athlète… et mère de famille.

Ophélie David est athlète… et mère de famille.

Ophélie David s’appelait Ophélie Racz lorsqu’elle a disputé pour la première fois les Jeux olympiques.  C’était à Lillehammer et elle portait les couleurs de la Hongrie. Un bout de manche et puis s’en va, raccroche même les skis durant quelques années.

Marie Martinod a toujours aimé skier… A condition d’avoir la tête en bas et les spatules dans les nuages. Freestyleuse, elle est partie en Vendée, à  la Tranche sur Mer, durant quelque temps avant de revenir en Savoie, à la Plagne.

Barmaid, elle travaillait la nuit et skiait « quand elle arrivait à se lever ».

Il devait être écrit quelque part qu’elles accompliraient leurs destins sur deux planches.  Elles sont revenues à la compétition. Ophélie en 2003, de l’alpin aux furieux combats du ski-cross, Marie en 2011, dans les demi-lune du half pipe. Jonglant entre l’entraînement, la compétition et les doux moments auprès de leurs filles.

Ce soir, Marie avait rendez-vous avec la suite de son histoire cahotique. Demain, ce sera au tour d’Ophélie à la poursuite de sa dernière pépite, l’unique qui manque à sa collection. Elle tentera d’imiter les trois « monstres » de l’équipe de France, auteur d’un incroyable triplé.

L’heure des mamans a sonné.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.